Sharp va renégocier son alliance avec Foxconn

Régulations

Déficitaire, le groupe japonais Sharp s’apprête à renégocier les termes de l’alliance passée avec l’un de ses investisseurs, Foxconn, premier fabricant mondial de matériel électronique.

Après avoir annoncé une lourde perte trimestrielle et lancé sa première vague de licenciements, le groupe japonais Sharp s’apprête à modifier les termes de l’alliance passée avec le Taïwanais Foxconn (Hon Hai Precision Industry).

Premier fabricant mondial de matériel électronique qui compte Apple et Sony parmi ses principaux clients, Foxconn a accepté en mars dernier de prendre une participation de 9,9 % dans Sharp pour 66 milliards de yens (environ 680 millions d’euros), ou 550 yens par action, dans le cadre de leur partenariat dans les écrans LCD. Depuis, le titre Sharp a chuté sous la barre des 200 yens et Foxconn a souhaité réviser l’accord qui devait se concrétiser avant la fin mars 2013.

Taïwan exige des précisions

Désormais, les deux sociétés cherchent à trouver un consensus sur une nouvelle version de l’accord. Elles auraient choisi, selon Reuters, de reporter à la fin du mois d’août la publication d’un communiqué commun sur le sujet. De son côté, le gouvernement taïwanais qui examine les investissements sortants des entreprises du pays, estime que le montant initial de l’accord est trop élevé. Il a demandé jeudi des précisions au groupe Hon Hai.

Foxconn va-t-il obtenir la baisse du prix d’achat des titres Sharp ou augmenter sa participation au-delà de 10 % ?

crédit photo © Christopher Meder – Fotolia.com


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur