Shopping.com débarque en France: encore un comparateur?

Régulations

Les ambitions de Shopping.com sont planétaires… La France est le premier objectif européen du comparateur de prix, le troisième site d’e-commerce aux Etats-Unis

Avec plus de 20 millions de visiteurs par mois, Shopping.com se place à la troisième place des sites de vente en ligne, après eBay et Amazon. Moteur d’achat et comparateur de prix, il accompagne l’acheteur en ligne dans ses décisions d’achat.

Mais qu’est-ce qui peut faire la différence entre Shopping.com et ses concurrents ? Son nom, tout d’abord, un nom à faire rêver pour un site de vente… ‘Shopping‘ dispose d’une universalité rare, qui le rend immédiatement accessible sur toute la planète. La profondeur de son catalogue, ensuite, avec des millions de produits proposés en ligne, reflet de la transversalité géographique de son offre. La qualification des produits proposés par Shopping.com est à la fois organique, gérée par des intervenants humains, et automatisée par le recours à un puissant moteur de recherche. La qualification avancée des produits pourrait rapidement séduire les consommateurs européens. Le comparateur offre non seulement une analyse du prix, mais aussi une grille de comparaison technologique des produits. Quant aux prix, ils prennent en compte les frais de port et les taxes diverses. Un must pour l’achat hors des frontières ! Le classement des produits recherchés ? le filtrage – est lui aussi original. A l’origine, Shopping.com est le résultat de la fusion de DealTime, moteur de recherche dans les achats, et de Epinions, plate-forme d’évaluation des consommateurs. Cette filiation se ressent nettement dans le ‘ranking’ des produits, qui prend en compte le prix, mais aussi l’avis des consommateurs sur le vendeur ! Ces informations, plus importantes que sur les sites concurrents, pourraient faire la différence, à la fois auprès des consommateurs, mais aussi des commerçants. Elles offrent en effet pour ces derniers l’opportunité de bénéficier d’une visibilité élargie, non seulement à partir de leurs prix, mais aussi sur les données techniques de leurs produits, répondant en cela aux attentes des prospects. “Les boutiques en ligne nous aiment !“, affirme Dan Ciporin, chairman et CEO de Shopping.com, en tournée en France. Les résultats du site en Grande-Bretagne n’ont pas échappé aux grands acteurs du marché qui accueilleraient l’arrivé du comparateur avec enthousiasme. Après la Grande-Bretagne, Shopping s’attaque à la France, mais aussi l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne? Sa récente entrée en Bourse, au Nasdaq, et ses résultats 2004, plus de 100 millions de dollars de chiffre d’affaires pour 22 millions de bénéfice net en cash, lui donnent les moyens de ses ambitions. Et lorsque l’on évoque la maturité du marché, l’expression fait bien rire Dan Ciporin ! “Non, le marché n’est pas mature“. De la part du patron du numéro 3 américain, la déclaration en dit long sur les ambitions du groupe. Avec l’arrivée du leader américain, c’est tout le secteur du commerce en ligne qui pourrait profiter d’une nouvelle dynamique ! Surtout qu’après les produits, Shopping.com envisage de s’attaquer aux services, aux voyages, etc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur