Shuttle miniaturise ses PC de bureau

Poste de travail
shuttle-miniaturise-pc-bureau

Shuttle explore la montée en puissance du Small Form Factor avec le boîtier DS61, qui se distingue par son évolutivité et sa connectique, malgré quelques contrariétés dues à son gabarit.

À l’appel du poste de travail exigu, l’informatique s’amincit. Shuttle, le fabricant du barebone XPC, s’est figuré la montée en puissance du Small Form Factor et a traduit le concept avec le boîtier DS61, d’un gabarit de 19 x 16,5 x 4,3 cm, soit 1,3 L en volume.

Dans une logique de désencombrement du bureau et d’économies d’énergie (consommation de 90 W en crête), ce mini-PC adopte la silhouette d’un client léger. Shuttle se heurte néanmoins à des contraintes d’espace qui limitent l’entreprise de miniaturisation. Il faut non seulement laisser de la place au système de refroidissement (2 ventilateurs de 60 mm), mais aussi loger la connectique, abondante malgré le gabarit de la machine.

Puissance PC

En façade, 2 ports USB 2.0 jouxtent deux connecteurs jack en entrée-sortie et un lecteur de cartes SDXC. À l’arrière, une interface HDMI 1.4a seconde un DVI-I qui prend en charge un double affichage (analogique/numérique) via un adaptateur en Y.

Hormis deux ports USB supplémentaires (en 3.0), le DS61 se distingue par sa double interface Ethernet Gigabit et sa doublette de ports série (RS232 / RS422 / RS485). Deux ouvertures pratiquées sur le châssis permettent d’insérer des antennes qui se connecteront à la carte contrôleur éventuellement enfichée sur l’emplacement miniPCIe.

Pour l’aspect esthétique et fonctionnel, une monture Vesa 75/100 permet la fixation au dos d’un moniteur. Dans ce même esprit de discrétion, les nuisances sonores sont “réduites”, selon Shuttle, qui n’en précise toutefois pas le degré. Une donnée à prendre en considération en environnement professionnel ou dans des salles de classe, par exemple.

Un boîtier pour les pros ?

Ce volume réduit, Lenovo l’exploite déjà avec sa station de travail ThinkCentre M72e, “de l’épaisseur d’une balle de golf“, avec un support de 3 écrans indépendants ou 4 en mosaïque. Le différenciateur, chez Shuttle, reste l’évolutivité. L’intégration d’un socket LGA 1155 et d’un chipset Intel H61 ouvre à une large sélection de processeurs : du Celeron, du Pentium ou du Core sous Sandy/Ivy Bridge.

Seule contrariété : l’enveloppe thermique (TDP) ne doit pas dépasser les 65 W, ce qui limite le choix à des CPU “mobiles”, basse consommation, comme le Core i7-3770T (8 Mo de cache ; 2,5 GHz).

La mémoire vive est elle aussi extensible, jusqu’à 16 Go sur deux emplacements DDR3-1333 au format SO-DIMM. Malgré la mise à disposition de deux connecteurs SATA-II à 3 Gbit/s, le boîtier ne peut accueillir qu’un disque dur ou SSD de 2,5 pouces. Peut néanmoins s’y adjoindre une mémoire de masse sur connecteur mSATA.

À noter l’absence du Firewire, du DisplayPort et de l’eSATA. Livré sans OS (au choix, Windows, Linux, etc.) à 199 euros TTC, le DS61est distribué en France par les revendeurs Grosbill, Surcouf, Pixmania, Ldlc…

Tour d’horizon à 360 degrés, en vidéo :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur