Siebel confirme sa perte de vitesse

Cloud

Le groupe américain de progiciels est dans le rouge. La firme fait état d’une perte nette trimestrielle conformément à son avertissement émis plus tôt dans le mois

Rien ne va plus chez Siebel: limogeage du patron, profit warning et résultats en berne. L’éditeur a fait état d’une perte nette de 4 millions de dollars, soit 1 cent par action, au premier trimestre, alors qu’un an plus tôt il avait dégagé un bénéfice net de 31 millions de dollars, soit six cents par action, imputable alors à des économies de coûts.

Raison principale de cette baisse : n’avoir pu boucler un certain nombre de contrats et inscrit une charge liée à une acquisition. Le chiffre d’affaires de Siebel est ressorti à 298,9 millions contre 329,3 millions sur la période identique de l’an dernier. Au cours d’une téléconférence avec les analystes, le directeur financier Kenneth Goldman a indiqué s’attendre pour le deuxième trimestre à un résultat en ligne avec les estimations des analystes. Il table sur un chiffre d’affaires de 310 à 330 millions de dollars, et sur un BPA de 3 à 4 cents. Siebel a inscrit au premier trimestre une provision de 10,9 millions de dollars liée à l’acquisition de l’éditeur de logiciels de facturation Edocs. Hors éléments exceptionnels, dont cette charge, le résultat par action fait apparaître un profit de 1 cent. Les analystes attendaient pour le trimestre écoulé un résultat à l’équilibre sur une base nette et ajustée, et un chiffre d’affaires de 298,3 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur