Siebel souhaite rester indépendant

Cloud

C’est en tout cas le discours officiel, au moins pour le moment

Depuis quelques jours, les rumeurs de reprise de Siebel se multiplient (voir nos articles). Confrontés à des résultats très médiocres, l’éditeur de progiciels intéresserait fortement Oracle, Microsoft ou IBM.

Le groupe américain reconnaît d’ailleurs avoir été contacté par des repreneurs éventuels mais ajoute poursuivre une stratégie d’indépendance, qui passera par des réductions de coûts pour renouer avec la croissance. Siebel révèle que des “opportunités potentielles” lui ont récemment été proposées, y compris des offres de reprise, mais qu’aucune ne lui a semblé suffisamment pertinente pour être soumise au conseil d’administration réuni au complet. Mieux, George Shaheen, le tout nouveau directeur général, a assuré jeudi être à l’affût d’acquisitions mais s’est refusé à donner des détails. “”Nous allons rechercher des acquisitions stratégiques”, a-t-il déclaré lors d’une présentation aux investisseurs à New York. Par ailleurs, le groupe a fait part de son souhait d’économiser environ 25 millions de dollars par trimestre dans des domaines comme les ventes ou la recherche et développement, afin d’atteindre en fin d’année des marges de 15%. Au premier trimestre, Siebel a vu ses ventes de logiciels neufs chuter à 75 millions de dollars, contre 127 millions un an plus tôt.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur