Siemens: activité en progression, sauf pour les mobiles

Cloud

Le conglomérat industriel allemand affiche un résultat en retrait, qui n’est pas le reflet d’une progression réelle de l’activité sur le trimestre écoulé

Un regard distrait sur les résultats trimestriels du conglomérat industriel allemand Siemens révèle une contraction sensible de son bénéfice net, qui chute de -35% à 781 millions d’euros.

Mais cette évolution compare le résultat du deuxième trimestre fiscal 2005 de Siemens à son équivalent 2004. Or ce dernier avait bénéficié d’une plus value exceptionnelle liée à la cession d’actions Infineon. Si l’on exclut les gains exceptionnels, Siemens affiche certes un recul de son bénéfice net, mais seulement de -3,5%. Autant dire une goutte d’eau sur un marché qui reste indécis. Avec en revanche un chiffre d’affaires qui progresse de 4% à 18,56 milliards d’euros et un résultat opérationnel qui progresse de 2% à 1,098 milliard. “Comme nous l’anticipions, la plupart des activités du groupe ont réalisé de bonnes performances au second trimestre, notamment au regard de la croissance modeste enregistrée sur les marchés européens“, a déclaré Klaus Kleinfeld, directeur général de Siemens. Les téléphones mobiles dans le rouge La fabrication de téléphones mobile reste l’activité déficitaire du conglomérat. Sur le premier trimestre, alors que ses principaux concurrents affichent des résultats en hausse, l’activité a généré une perte de 138 millions d’euros, à peine moins que le trimestre précédant, 143 millions. Les ventes de téléphones portables Siemens ont chuté de 25% en rythme annuel, portant le nombre de combinés livrés au premier trimestre 2005 à 9,3 millions. L’avenir de la division Com, qui réunit les activités de téléphonies de Siemens, est en question (lire ci après), les mobiles plombent cette division qui affiche une perte trimestrielle de 19 millions d’euros. En revanche, quelque soit l’issue donnée à l’activité téléphones mobiles ? l’hypothèse de la fin d’activité est écartée – Siemens souhaite aller vite. Mais surtout les frais de restructuration induits auront inévitablement des répercutions négatives sur les trimestres à venir ! Téléphonie : scission avant cession ?

La division Com de Siemens, qui réunit téléphonie fixe et la téléphonie mobile, largement déficitaire, va être scindée? Klaus Kleinfeld, président du directoire du groupe, a indiqué que la fabrication de téléphones mobiles ne ferait plus partie de cette division. C’est très probablement le prélude à la cession de cette activité, ou tout du moins à son adossement à un ou plusieurs partenaires extérieurs. “Il est certain que nous prendrons d’ici peu une deuxième décision, et ce sur une solution avec un partenaire ou sur une série de partenariats“, a-t-il confirmé. Vers quel(s) partenaire(s) s’adosser ? Les discussions seraient engagées avec Motorola, Nortel et Acer, sans qu’émerge encore un réel consensus (lire nos articles). Hormis sur deux points, confirmés en interne chez Siemens : le groupe deviendrait minoritaire dans l’éventuel partenariat ; et “Aujourd’hui, nous pouvons garantir à nos clients que des téléphones mobiles continueront à être vendus sous le nom de Siemens“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur