Siemens cède ses mobiles au taiwanais BenQ

Régulations

La rumeur a trouvé sa confirmation: c’est le taiwanais BenQ qui rachète l’activité de téléphones mobiles du conglomérat industriel allemand Siemens

C’est confirmé, Siemens a cédé son activité de téléphones mobiles, largement déficitaire, au groupe taiwanais BenQ, ancienne filiale de Acer. Pour un montant qui n’a pas été révélé.

L’accord, qui reste soumis à l’approbation des actionnaires et des autorités antitrust, prévoit que BenQ pourra continuer d’utiliser la marque ‘Siemens’ durant 5 ans. Il prévoit aussi que le conglomérat Siemens acquerra pour 50 millions d’euros de nouvelles actions BenQ, soit 2,5% de son capital. Le siège social de la nouvelle entité restera à Munich. La cession devrait intervenir au quatrième trimestre fiscal de Siemens, et peser pour environ 350 millions d’euros sur le résultat avant impôts du groupe. Une acquisition qui devrait aussi s’accompagner d’un plan social, la division des téléphones portables emploie 6.000 personnes, dont 3.000 en Allemagne. Le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung révèle que Siemens aurait tenté jusqu’au bout de conclure un accord avec le géant américain Motorola, qui a finalement renoncé? “Avec ce partenariat, nous avons trouvé une perspective durable pour notre activité téléphones mobiles. La complémentarité de BenQ et Siemens est idéale”, a déclaré dans un communiqué Klaus Kleinfeld, président du directoire de Siemens. De son côté, le p-dg de BenQ K.Y. Lee s’est félicité d’accéder non seulement à la part de Siemens en Europe et en Amérique latine, mais encore à la qualité de son personnel et de sa technologie. “Notre stratégie d’expansion sera fortement soutenue par cet accord, car nous pourrons compter sur un groupe mondial ayant un personnel excellent, une base de consommateurs bien établie dans le haut de gamme de la téléphonie mobile et une marque forte dotée d’un important impact”, a-t-il déclaré. Veritable boulet, Siemens Mobile a subi au dernier trimestre une perte de 138 millions d’euros. Siemens a annoncé depuis que l’activité serait regroupée avec celle des téléphones sans fil au sein d’une entité juridique distincte pour faciliter une vente ou un partenariat. Selon Gartner, alors que les ventes de combinés portables ont progressé de 17% au premier trimestre 2005 pour atteindre le niveau record de 180,6 millions d’unités, la part de marché de Siemens Mobile s’est repliée de 8% à 5,5% ce trimestre. Selon Strategy Analytics, la PDM du groupe est passée de 8,2% au premier trimestre 2004 à 5,4% au premier trimestre 2005. Ce tableau très négatif fait dire aux analystes que BenQ aura beaucoup de difficultés à redresser cette activité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur