Siemens cède ses téléphones sans fil au numéro un européen

Cloud

Le constructeur allemand annonce qu’il rend son tablier pour la fabrication de mobiles. Le groupe poursuit son plan social en vue de réaliser 1 milliard d’euros d’économies

Siemens vient de céder à son compatriote Arques Industries 80 % de sa division SHC qui fabrique les téléphones sans fil. Ce vendredi 1er août, un communiqué du groupe annonçait l’intention de vendre cette division ‘mobiles’. C’est désormais chose faite.

Arques Industries, groupe allemand, qui revendique la place de premier de la classe dans la téléphonie sans fil européenne, a désormais le droit d’utiliser pendant deux ans la marque Siemens.

Les difficultés actuelles du groupe concernent directement le secteur de la téléphonie et l ‘obligent à un recentrage de ses activités sur l’énergie, l’industrie et le secteur médical.

Déjà, au mois de février 2008, Siemens, fleuron de l’industrie allemande, avait anticipé une douloureuse entaille de sa masse salariale avec l’annonce de la suppression de 17.000 emplois.

Depuis cette date, les problèmes n’ont fait que s’accumuler pour le groupe. Sévèrement secoué par un scandale de corruption d’un noyau de dirigeants, aujourd’hui évincés, le géant allemand n’a pas le choix: il doit poursuivre à marche forcée son programme de restructuration sous la direction de son nouveau patron, un autrichien, Peter Löscher.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur