Siemens envisage de délocaliser 10.000 emplois

Cloud

En Allemagne, les coûts salariaux sont trop élevés…, dixit le groupe

Ce vaste plan de délocalisation avait déjà été évoqué en décembre dernier. Les choses semblent aujourd’hui se confirmer. La direction du groupe et des représentants du syndicat IG Metall doivent débattre la semaine prochaine des mesures d’économies à adopter dans plusieurs usines allemandes menacées de délocalisation faute de réduction des coûts, a expliqué une source.

Les délocalisations pourraient toucher 10.000 emplois. “L’ordre de grandeur dont nous parlons est réellement à cinq chiffres”, a déclaré la source à propos du nombre d’emplois concernés. “Nous pensons que Siemens l’envisage sérieusement”. Heinrich von Pierer, le président du directoire de Siemens, se plaint publiquement depuis longtemps des coûts salariaux allemands, qu’il juge trop élevés. “Nous devons suivre la tendance, dans la mesure où tous nos concurrents font la même chose et transférer vers l’Est une partie de nos activités”, a déclaré de son côté Johannes Feldmayer, responsable de la stratégie du groupe industriel allemand, dans un entretien publié en décembre. Siemens emploie 170.000 personnes en Allemagne, ce qui en fait l’un des plus gros employeurs du pays, mais il crée désormais des postes à l’étranger, où il réalise 80% de son chiffre d’affaires et où ses effectifs représentent déjà 60% du total.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur