Siemens Mobile et Symbian: le divorce

Régulations

Le constructeur se jette dans les bras de Windows Mobile pour ses futurs smartphones

Nouvelle victoire de Microsoft dans le très stratégique marché des systèmes d’exploitation pour smartphones. Après Palm qui a annoncé un partenariat avec l’éditeur (voir notre article), c’est au tour de Siemens Mobile de tomber dans l’escarcelle du géant de Redmond.

Le constructeur, désormais propriété du taiwanais BenQ, abandonne donc le consortium Symbian, piloté par Nokia, leader du marché des OS pour smartphones. Contrairement à Palm qui a décidé d’utiliser plusieurs OS dont Windows Mobile, les mobiles de Siemens ne fonctionneront qu’avec le logiciel de Bill Gates. Si Siemens Mobile ne fait pas partie des leaders du marché, cette annonce va marquer les esprits et illustre les progrès de Microsoft dans ce secteur. Depuis la sortie de Windows Mobile 5, Microsoft affiche de très hautes ambitions, dont celle de détrôner le duo Symbian/Nokia.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur