Siemens plombé par SBS

Cloud

Malgré la vente de son activité mobile, le géant allemand annonce un bénéfice en baisse

Trimestre en demi-teinte pour Siemens. Le conglomérat allemand a réalisé sur le premier trimestre de son exercice 2006-2007 un bénéfice d’exploitation de 1,402 milliard d’euros, en baisse de 10%. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur 1,448 milliard d’euros.

Le chiffre d’affaires du groupe, à 20,719 milliards d’euros, et les nouvelles commandes, à 26,788 milliards, ont en revanche dépassé les attentes. Mais le bénéfice net est lui aussi décevant, à 813 millions alors que les analystes attendaient un résultat de 971 millions. Les comptes ont été pénalisés par une perte d’exploitation plus lourde que prévu dans la branche de services informatiques SBS : elle a perdu 229 millions d’euros sur le trimestre, contre 91 millions seulement attendus par le marché. Depuis plusieurs mois, Siemens cherche à trouver une issue pour cette branche malade. Diverses options ont été envisagées. La presse a ainsi évoqué un mariage entre SBS et le français Atos Origin, qui aurait créé le numéro deux européen du secteur avec un chiffre d’affaires de 9 milliards d’euros. D’autres rumeurs faisaient état d’une reprise de certaines activités de SBS (en l’occurrence la branche Operation Related Services) par le français. En novembre, Siemens entendait remettre les pendules à l’heure. Dans un entretien au journal économique allemand Handelsblatt, le président du directoire, Klaus Kleinfeld, déclarait qu’il n’avait pas l’intention de vendre Siemens Business Services. “Notre objectif est de rendre SBS compétitive”, avait notamment indiqué le dirigeant de Siemens. Mais cette vision semble avoir évolué puisque le conglomérat allemand a annoncé dans un communiqué avoir vendu une partie de SBS à Fujitsu Siemens Computers, sans dévoiler le montant de la transaction. Tout cela reste en famille puisque Fujitsu Siemens est une coentreprise entre Siemens et le japonais Fujitsu. En attendant, la restructuration de SBS se poursuit. Après la suppression de 275 emplois décidée en 2004, le groupe a confirmé un plan social visant 2.400 postes sur deux ans. Ce plan social touchera principalement l’Allemagne. Il s’agit de réduire de plus de 1,5 milliard d’euros les coûts de cette branche. SBS emploie environ 16.000 personnes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur