Siemens s’apprêterait à supprimer 17.000 emplois

Cloud

Avec ce plan social d’envergure, le groupe compte réaliser une économie annuelle supérieure à 1 milliard d’euros

L’Allemagne s’apprêterait à essuyer un plan social d’envergure. Selon une information des Echos, Siemens, le conglomérat allemand, serait sur le point d’entreprendre l’un des plus sévères dégraissages jamais réalisé dans le pays. Pas moins de 17.000 emplois seraient concernés, soit 4% de l’effectif du groupe.

Peter Löscher, le p-dg du groupe, a pour le moment refusé de confirmer le nombre exacte de postes concernés. Le patron de la firme prévoit de s’expliquer devant les représentants des personnels le 7 juillet.

Sur l’ensemble des 47.000 employés du groupe, la France compte 12.000 salariés. La coupe ne concernerait pas tous les secteurs du groupe. Sur les 17.000 postes visés, plus de 12.500 des emplois appartiennent à la branche administrative.

Ce grand nombre de suppression pourrait permettre au groupe d’atteindre ses objectifs financiers. Le géant allemand souhaite réaliser une économie annuelle de 1,2 milliard d’euros d’ici à 2010.

L’annonce de ce projet de restructuration intervient à un moment délicat pour Siemens. En février dernier, la firme avait déjà annoncé la suppression de près 5.000 emplois dans sa branche télécom ainsi que dans sa branche ‘ampoules et éclairage’.

Dans le même temps, la justice allemande mène une enquête sur une vaste affaire de corruption concernant 270 personnes.

Siemens n’est pas un cas isolé en Allemagne. Deutsche Telekom, autre géant allemand, avait lui aussi annoncé, un vaste plan de suppression d’emplois concernant 32.000 salariés. La restructuration devait s’étaler sur trois ans, entre 2005 et 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur