Siemens supprimera plus de 4.000 emplois dans sa division Mobiles

Cloud

Les rumeurs se confirment. Suite à des mesures “off-shore”, le géant allemand doit continuer sa restructuration

La filiale Com de Siemens plombe toujours le groupe allemand. Après la cession de l’activité de fabrication de téléphones mobiles au taiwanais BenQ, cette division affiche encore et toujours un déficit.

Et c’est sans surprises que le conglomérat allemand s’apprête à tailler dans le vif. Selon le journal allemand Manager Magazin, le groupe va supprimer 4.224 emplois, dont 2.860 en Allemagne, dans sa division déficitaire. Les coupes dans les effectifs devraient s’étaler sur un an à un an et demi, précise le magazine. L’activité la plus durement touchée sera celle des Systèmes de communication pour les entreprises, où vont être supprimés 2.838 emplois. S’y ajouteront 797 suppressions d’emplois dans les réseaux de téléphonie fixe et mobile, et 294 dans la fabrication de téléphones fixes sans fil. Les services informatiques internes de Com, soit 295 postes, doivent enfin être délocalisés en Inde, détaille le magazine. Le groupe n’a pas fait de commentaires sur de possibles réductions d’effectifs, mais le syndicat IG Metall dit s’attendre à l’annonce de la suppression de quelque 3.000 postes chez Com après les élections législatives de ce dimanche.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur