Silicon Valley : Backblaze, la sauvegarde Cloud à 5 $, tient toujours la route

Cloud

La promesse de la sauvegarde illimitée dans le Cloud pour 5 dollars par mois tient toujours… Backblaze gère désormais 75 Po de données pour des particuliers ou des PME !

IT Press Tour, Silicon Valley

Encore une start-up qui ne nous est pas étrangère… Cependant, lors de notre première rencontre, fin 2012, Backblaze nous avait séduite moins par son offre commerciale – sauvegarde en ligne illimitée pour 5 dollars par mois – que par sa démarche visant à transformer le design du support de ses infrastructures en produit open source (lire « Backblaze partage le design de son stockage 180 To »).

backblazeEn effet, Backblaze développe ses propres baies de stockage, qui sont hébergées dans deux datacenters de la Silicon Valley. A l’époque, la start-up annonçait la troisième version de son ‘pod’, le Backblaze Storage Pod 3.0. Un châssis 4U ayant la capacité de recevoir jusqu’à 45 disques durs 2,5 et/ou 3,5 pouces, soit 180 To.

Une telle densité, issue d’une innovation qui commence à dater (2009), ne recherche certainement pas la performance, mais au contraire la capacité à stocker un volume maximum de données au moindre coût, en réduisant les bases de la baie (processeur et connectivité) tout en augmentant le nombre des disques durs embarqués. De quoi proposer les conditions tarifaires les plus avantageuses. Avec, au final, une offre canon à 5 dollars, sauvegardes illimitées.

La simplicité en ‘très gros’ volumes

Autre avantage, la simplicité de la solution. Une application portée sur le PC (Windows et Mac, et bientôt Linux) ou sur un iPhone (et bientôt un Android ou un Windows Phone) gère seule le transfert de la donnée, cryptée, vers l’espace de stockage dans le nuage. Celui-ci soutient l’éventuelle restauration.

« La connexion est automatique après identification, décrit Gleb Budman, le CEO et fondateur de la start-up. Elle prend les données de l’ordinateur et les disques connectés, tous les fichiers à l’exception de l’OS et des programmes, les compresse, assure automatiquement la déduplication, les encrypte, découpe les gros fichiers ou assemble les petits, et optimise les transferts selon la bande passante. L’utilisateur ne sait pas ce qui se passe ! »

S’adressant aux particuliers et aux PME, la démarche de Backblaze est des plus pragmatique. Souvent échaudés par la perte accidentelle de données, ses clients recherchent une solution de sauvegarde dans le Cloud, qui souvent occupe la troisième place dans la hiérarchie de la conservation de la donnée, après le poste de travail et un disque dur externe. Peu importe si les données sont perdues ou si un pod tombe. Et peu importe si les deux datacenters sont sur la Silicon Valley et donc soumis aux mêmes risques, en particulier de tremblements de terre.

En deux ans, le volume des données sauvegardées sur les datacenters qui hébergent la solution sont passés de 15 à 75 Po. Comme quoi un service simple, pratique, même bas de gamme, suffit à satisfaire les moins paranoïaques d’entre nous !

En complément : les autres start-up du stockage et du Cloud découvertes dans la Silicon Valley

Scality amène le stockage objet à maturité

Librato, plateforme de monitoring hébergée dans le Cloud

Couchbase, base de données NoSQL… et mobile

Stockage et Cloud : à la rencontre des start-up les plus prometteuses de la Silicon Valley


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur