Pour gérer vos consentements :
Categories: Business

La Silicon Valley en exode : Oracle relocalise à son tour son siège social

Il va falloir s’y habituer : « la firme de Redwood City » est désormais une périphrase obsolète pour désigner Oracle. Ce dernier vient en effet de relocaliser son siège social au Texas, à Austin. Un document remis à la SEC – gendarme américain des marchés boursiers – en témoigne (voir notamment page 44).

Officiellement, la démarche s’inscrit dans le cadre d’une politique de travail plus flexible. « Beaucoup de nos employés pourront choisir où ils travailleront. Y compris de leur domicile, à temps partiel ou complet », résume Oracle. Des implantations « forcées » de personnel à Austin ne semblent effectivement pas à l’ordre du jour. Sur place, l’entreprise dispose d’un campus de 16 Ha ouvert en 2018. Capacité d’accueil : 10 000 personnes.

En toile de fond, la nette augmentation du coût de la vie en Californie. À commencer par le logement. Le prix moyen d’une habitation avoisine 600 000 dollars. Il dépasse le milliard dans la Silicon Valley. Les taux d’impôt sur les particuliers comptent en outre parmi les plus élevés du pays.

Oracle dispose déjà de nombreux sites hors de Californie. Entre autres à Burlington (Massachusetts), Denver (Colorado), Orlando (Floride) et Seattle (État de Washington). Mais c’est la première fois qu’il en écarte son siège social.

Oracle se joint à l’exode

HPE aussi a choisi de transférer son siège social au Texas. L’annonce est tombée fin novembre. Destination : Houston.
Du côté d’Elon Musk, on a ouvert la porte à une relocalisation de Tesla à Austin. L’entreprise dispose d’une usine sur place. Et sa société sœur SpaceX, d’une base de lancement à proximité (Boca Chica). L’intéressé a déjà déplacé sa fondation privée au Texas, où l’impôt sur la fortune est inexistant.

Apple aussi développe sa présence à Austin. Voilà deux ans que le groupe de Tim Cook a annoncé investir 1 milliard de dollars dans l’expansion de son campus d’Austin. Il doit accueillir, à terme, 15 000 personnes, sur un peu plus de 50 Ha.

Exode également pour Palantir. L’entreprise spécialisée dans l’analyse de données a officialisé, cet été, le transfert de son siège social de Palo Alto vers Denver. Uber est pressenti pour prendre la même initiative, sans qu’on en connaisse la destination.

Photo d’illustration (campus Oracle à Austin) © Oracle

Recent Posts

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

3 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

6 heures ago

Salaires IT : à qui profite le dégel des rémunérations ?

La part des cadres de la fonction informatique qui bénéficient d'une hausse de rémunération retrouve…

7 heures ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

7 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

12 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

1 jour ago