Le succès de la Silicon Valley ne se dément pas, malgré les inégalités

Régulations
silicon-valley

En 2013, San Francisco et sa région ont gagné plus 46 600 emplois, soit une hausse de 3,4% en an, d’après le Silicon Valley Index. Les investisseurs et les candidats IT se pressent dans la région, mais les inégalités se creusent et les tensions montent.

L’édition 2014 du Silicon Valley Index témoigne de l’intérêt renouvelé des investisseurs et des profils IT pour la technopole californienne, mais aussi du creusement des inégalités, soulignent l’organisation Joint Venture Silicon Valley et la Silicon Valley Community Foundation.

La Silicon Valley crée des emplois…

En 2013, San Francisco et sa région ont gagné 46 665 emplois, soit une hausse de 3,4% sur un an (alors que l’ensemble de l’Etat, la Californie, a enregistré une baisse de 2,2% par rapport à 2012). La conception de matériel informatique, les services, Internet, mais aussi la santé et la construction, sont des secteurs en croissance. Et le taux de chômage régional continue de baisser, plafonnant à 5,8% en novembre 2013.

Concernant les investissements, la Silicon Valley représente à elle seule 77% des opérations de capital-risque réalisées en 2013 en Californie, et 39% des opérations effectuées sur l’ensemble des États-Unis. De plus, la région a enregistré plus de 20 introductions en Bourse l’an dernier (+3 par rapport à 2012). Enfin, les dépôts de brevets ont augmenté de 11% sur un an (15 057 brevets déposés en 2012).

Mais les inégalités se creusent

« Le rapport annuel prouve que la vague montante ne suffit pas à soulever tous les bateaux, déclare Emmett Carson, président de la Silicon Valley Community Foundation. Les inégalités, en particulier pour les ménages aux revenus faibles et moyens, sont plus prononcées que jamais. » La communauté doit prendre des mesures concrètes, ajoute-t-il, « pour s’assurer que chacun puisse participer à la prospérité de la région ».

Google et d’autres sociétés de la Silicon Valley font l’objet de virulentes critiques à ce sujet. Leurs détracteurs les accusent de contribuer à la hausse spectaculaire des loyers et à la gentrification de la Baie. En cause : la mise à disposition de leur personnel de bus privés autorisés à emprunter le réseau de transport public… Depuis le printemps 2013, les tensions et manifestions dans la région se multiplient.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur