Singapour abandonne le Wi-Fi: pas viable?

Régulations

Le deuxième opérateur du pays estime que cette technologie n’est pas viable et préfère se tourner vers la 3G

Premier revers pour le Wi-Fi (Wireless Fidelity)? Alors que cette technologie radio qui permet de se connecter sans fil et à haut débit à Internet est sur toutes les bouches en Europe, Singapour est, de son côté, très sceptique.

MobileOne, deuxième opérateur mobile du pays, annonce l’abandon de ses projets de réseau Wi-Fi. Ses clients ont en effet exigé un plus grand rayon d’action et donc plus de points d’émissions (hotspots) pour ce genre de technologie. Technologie non mobile? Il faut savoir que pour se connecter au Web à partir d’un PC portable par exemple, il faut se trouver à proximité (moins de 100 mètres) d’une borne. “Le modèle économique n’est pas viable, au vu des réactions des clients; ceux-ci n’apprécient pas de devoir rester dans un rayon de 50 à 100 mètres d’un hotspot”, a déclaré un porte-parole de l’entreprise. Les utilisateurs ont le sentiment de ne pas vraiment avoir affaire à une technologie mobile. MobileOne, qui détient un tiers du marché mobile de la ville-Etat derrière Singapore Telecommunications, a déclaré qu’il se concentrerait donc sur la construction d’un réseau de téléphonie mobile de troisième génération (UMTS). Il s’agit d’un premier échec pour le Wi-Fi, moins souple mais aussi beaucoup moins coûteux que l’UMTS. Cet abandon à Singapour renforce la position de ceux qui estiment que le Wi-Fi restera un peu partout complémentaire à la 3G. Mais l’UMTS se fait toujours attendre, alors que le Wi-Fi est prêt…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur