Singtel se paye le spécialiste de la sécurité Trustwave

OperateursRéseauxSécurité

Singtel casse sa tirelire pour s’offrir Trustwave. La société américaine propose un portefeuille complet de services de sécurité. Un catalogue qui viendra étoffer celui de NCS, l’activité services de l’opérateur de Singapour.

810 millions de dollars. La somme est rondelette pour le rachat d’une société spécialisée dans la cyber-sécurité. Elle a été déboursée par Singtel, opérateur télécom de Singapour pour s’emparer de Trustwave. Cette dernière fondée en 1995 et basée à Chicago propose un portefeuille complet de services et de solutions de sécurité, aussi bien logicielles que matérielles. Elle dispose notamment d’un laboratoire (Spider Labs) reconnu pour la recherche et la détection des menaces, comme notamment le fameux malware Backoff qui visait les terminaux de paiement (Target, Home Depot). Au total, la société est présente dans 96 pays et revendique 2,7 millions de clients.

Pour l’opérateur singapourien, cette acquisition va venir étoffer l’offre de sécurité de sa branche service et conseil, NCS. Cette filiale bénéficiera d’un catalogue enrichi et d’un accès plus important au marché américain et européen. Le CEO de Singtel, Chua Sock, a indiqué dans un communiqué de presse que « nous aspirons à être un acteur global dans la cybersécurité ». Il a aussi rassuré les salariés en expliquant que Trustwave resterait une entité indépendante du groupe.

Les opérateurs se renforcent dans la cybersécurité

Même écho de la part de Robert J McCullen, CEO de Trustwave qui a adressé une lettre aux clients pour expliquer l’intérêt de ce rachat. « Singtel est la partenaire idéal pour continuer notre croissance et notre expansion à travers le monde. » Le responsable assure qu’il restera à la tête de la société après l’acquisition.

De plus en plus d’opérateurs télécoms s’intéressent à la cybersécurité. Plusieurs raisons expliquent cet intérêt. Le premier se justifie pour des raisons internes. La sécurité des réseaux est primordiale et acquérir des compétences ou des technologies participe à l’amélioration de la sûreté du cœur de métier. Autre point, la cybersécurité est devenue une offre commerciale à part entière dans les solutions proposées par les opérateurs. Orange avec le rachat d’Atheos l’a bien démontré. Tout comme, l’année dernière, le rachat de Telindus France par SFR avait renforcé l’expertise sécurité de la branche SFR Business Team. Cette acquisition montre enfin que la concentration dans le secteur de la sécurité est toujours active. Par exemple, la semaine dernière CheckPoint annonçait le rachat de la société israélienne Lacoon.

A lire aussi :

Les sociétés de cybersécurité à l’assaut de la bourse
Cybersécurité : la France dans le Top 5 des puissances du mal
Orange, Capgemini, Atos… : les 7 mercenaires français de la cybersécurité


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur