SK Telecom et Ericsson-LG préparent la 5G à coup de SDN

CloudGestion des réseauxMobilitéRéseaux

Ericsson-LG et SK Telecom vont tester des technologies SDN, NFV et cloud pour préparer le terrain de la 5G.

Pressés par la nécessité de proposer un réseau de télécommunication toujours plus confronté à l’exigence des utilisateurs en matière de capacité comme de réactivité, les opérateurs se tournent vers le SDN et la virtualisation du réseau à leur tour après les datacenters et entreprises. C’est dans cet esprit que Ericsson-LG et SK Telecom entrent dans un partenariat de R&D afin de développer la future génération d’architecture du réseau mobile.

La coentreprise Ericsson et LG, et l’opérateur coréen vont intégrer et tester les technologies de SDN (Software Defined Network), NFV (Network Functions Virtualization) et cloud. Ces innovations visent à faciliter la gestion du réseau pour les administrateurs, notamment en matière d’automatisation du provisionnement, tout en ouvrant la promesse de nouveaux services pour les opérateurs. Avec, à la clé, des économies de coûts, tant sur la capitalisation que l’opérationnel.

Maximiser l’efficacité et l’automatisation

La maîtrise de l’orchestration d’un réseau complexe s’inscrit également comme incontournable face à l’arrivée de la 5G. Au-delà d’une amélioration nette de la bande passante, celle-ci s’illustrera par sa capacité à gérer une multitude de sous-réseaux afin de faire de la connexion mobile une réalité permanente. « L’orchestration de services réseau intégrés est une partie clée pour le réseau 5G de nouvelle génération, explique Park Jin-hyo, responsable R&D chez SK Telecom. Il s’agit d’une technologie essentielle pour maximiser l’efficacité et l’automatisation d’un réseau de plus en plus avancée et complexe, et de revitaliser un écosystème de services réseau 5G basé sur un réseau ouvert centrée sur l’utilisateur. »

En juillet dernier, Ericsson et SK Telecom avaient présenté les résultats de leur collaboration autour de l’Elastic Cloud qui permet d’optimiser dynamiquement la qualité du réseau et devrait composer une des particularités de la 5G.

NFV en 2013 pour SK Telecom

Ce même mois, c’est avec l’opérateur australien Telstra que l’équipementier suédois entrait dans une collaboration pour appliquer des technologies de virtualisation du réseau (NFV) et réduire les besoins en matériel des entreprises clientes.

En 2013, SK Telecom abordait les concepts de NFV en coopération avec Nokia Networks (NSN à l’époque) dans le cœur de réseau pour mieux gérer le trafic à la demande. Il sera intéressant de voir comment l’opérateur coréen inscrira ces essaies dans la nouvelle intégration technologique avec Ericsson autour du SDN.


Lire également
Ciena apporte le SDN aux réseaux étendus
Nokia et Juniper poussent le cloud auprès des opérateurs mobiles
Le SDN, un marché à 8 milliards de dollars en 2018


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur