Skype : un lent retour à la normale

RéseauxVoIP

Le service de communications sur IP Skype a retrouvé son fonctionnement normal au fil des heures jeudi après la panne qui a mis son réseau à plat mercredi. Mais l’origine du problème reste inconnue.

Retour progressif à la normale pour Skype. Hier, jeudi 23 décembre, 90 % des utilisateurs pouvaient de nouveau bénéficier du populaire service de communications sur IP, selon une déclaration (en ligne) du P-dg Tony Bates. Skype était tombé en panne vers 16 heures (en Europe) privant les centaines de millions d’utilisateurs dans le monde de messagerie instantanée, communications téléphoniques Internet et vidéo-conférences. Un incident qui a duré de longue heures, privant encore plusieurs millions d’utilisateur du service en début de journée d’hier.

Tous les services n’étaient néanmoins pas opérationnels. « Merci de noter que certaines fonctionnalités peuvent ne pas fonctionner de manière aussi fiable que prévu – le statut des profils en ligne peut être lent à se mettre à jour, et les messages instantanés peuvent ne pas être livré aussi vite qu’ils le sont normalement. La visiophonie de groupe prendra plus de temps pour revenir à la normale », précisait le responsable de la communication en ligne Peter Parkes. En revanche, les entreprises qui utilisent l’offre Skype Connect n’ont pas été affectées par la panne. Un bon point pour l’offre entreprise. Skype Connect permet de bénéficier des conditions tarifaires de Skype à partir d’un PABX ou d’une solution de messagerie unifiée.

Que s’est-il passé? Difficile à dire. Skype laisse entendre qu’un dysfonctionnement de son logiciel a mis à plat les supernodes, les grappes de serveurs reliés entre eux par le protocole propriétaire peer-to-peer et qui assurent la mise en relation entre les utilisateurs mais aussi vers les postes téléphoniques traditionnels (fixes et mobiles). L’entreprise basée au Luxembourg se montre peut disserte sur l’origine de ce dysfonctionnement. « Nous comprenons maintenant la cause du problème et nous pensons qu’il n’a pas été causé par une attaque malveillante, déclare Tony Bates. Mais, nous faisons encore une analyse complète et nous vous fournirons une analyse approfondie post-mortem. »

En signe de bonne volonté, Skype entend dédommager ses utilisateurs payants d’un bon de 30 minutes de communications partout dans le monde et une semaine d’abonnement supplémentaire. Une mesure dont la mise en place pourrait nécessiter « quelques jours » prévient l’éditeur. Il n’en reste pas moins que ce genre d’incident montre le risque, pour un utilisateur ou une entreprise, de s’appuyer sur la seule solution de Skype pour ses communications.

L’entreprise fondée par fondée par Niklas Zennström et Janus Friij vise l’entrée en Bourse, ce qui lui permettrait de trouver les fonds pour renforcer son infrastructure et éviter tant que possible ce type de panne mondiale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur