Skyrecon cherche à anticiper les failles Windows

Sécurité

Editeur de sécurité spécialisé dans le noyau Windows, la société française Skyrecon continue de se concentrer sur le marché du poste de travail. Un choix pour l’avenir selon le p-dg Patrick Prajs.

Skyrecon propose depuis déjà plusieurs mois sa solution StormShield Security Suite. Comprenant un système anti-intrusion (HIPS), un pare-feu, un antivirus et un antispyware, le logiciel permet aussi de contrôler les applications et les périphériques, ainsi que les connexions réseau.

L’intérêt de ce type de solution réside donc dans l’intégration de nombreux composants au sein d’un unique produit. SkyRecon a ajouté récemment une fonctionnalité de chiffrement des disques durs à sa solution de sécurité StormShield Security Suite 5.2. Elle permet un chiffrement total des disques, y compris les partitions accueillant le système d’exploitation Windows.

Mais si cette partie chiffrement souffre toutefois de la concurrence d’applications gratuites, comme TrueCrypt qui permet lui aussi de chiffrer des disques durs complets, le positionnement de la société sur la sécurisation du poste de travail a été réaffirmé.

Selon les mots de Patrick Prajs, nouveau p-dg et président du directoire de Skyrecon, l’objectif est désormais clair : “Notre positionnement sur le poste de travail est certain. Il s’agit d’un choix technologique qui empêche l’arrivée de concurrents. Pour autant, certains éditeurs utilisent encore la méthode de la base de signatures, même lorsqu’ils parlent d’analyse comportementale. Mais cette analyse est elle même basée sur ces mêmes signatures. Ils réagissent donc après coup.”Il poursuit : “Nous préférons nous placer en amont et aller plus loin que la détection de la faille car on peut bien sentir que désormais, l’antivirus est bien loin d’être suffisant”.

Le p-dg explique donc comment la société compte continuer de placer son offre à destination principalement les PME de plus de 500 postes (mid-market) mais aussi les grandes administrations (universités, conseil généraux). Pour cela, l’éditeur explique avoir recentré ses compétences autour du marché français et des pays limitrophes afin de profiter d’un effet de proximité avec les clients. “Tout en gardant un pied aux Etats-Unis, il est important de nous axer sur le marché domestique. Nous avons donc fait le choix de renforcer notre équipe de recherche de 20 personnes cette année” explique Patrick Prajs.

Puisque la société s’attache à démasquer les failles du noyau Windows, Skyrecon dit se pencher sur la venue prochaine de Windows 7 (lancé officiellement le 22 octobre prochain). Un nouveau défi puisque pour le passage de Windows XP à Vista, le responsable confie que le noyau était très différent. Pour parer à ce changement, Skyrecon promet donc la sortie d’une solution basée sur Windows 7 dès le premier trimestre 2010. Rien sur le prochain Chrome OS de Google. Pas encore…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur