Slack rejoint Teams sur le terrain de l’automatisation

CollaborationLogiciels
slack-automatisation

Slack dote officiellement sa messagerie collaborative d’un outil de création de tâches automatisées.

Un peu plus d’automatisation sur Slack.

Voilà la messagerie collaborative officiellement dotée d’un « générateur de flux de travail ».

L’outil est disponible avec les forfaits Standard, Plus et Entreprise Grid*. Il est accessible sur ordinateur, en cliquant sur le nom de l’espace de travail, en haut à gauche de l’interface.

Ces flux comprennent un déclencheur et une série d’actions à suivre pour effectuer une tâche.
Par défaut, tous les membres d’un espace de travail peuvent en créer et éventuellement en ouvrir la gestion à des collaborateurs.

Une fois publié, un flux devient utilisable pour tous les membres (dont les invités), peu importe leur chaîne, y compris si elle est partagée avec une autre organisation.
Il se déclenche soit automatiquement, soit manuellement, via le menu Actions.

Le générateur prend en charge l’importation de modèles au format JSON. Slack en propose par ailleurs quelques-uns « prêts à l’emploi ». Notamment pour la collecte de rapports d’incidents, le suivi de projets et l’onboarding.

Microsoft aussi a un catalogue de modèles à exploiter grâce à la jonction entre son propre outil d’automatisation (Flow) et sa messagerie Teams. L’intégration est effective depuis début 2018.

* Avec, sur le forfait Grid, quelques options supplémentaires, dont la possibilité de désactiver le générateur dans tous les espaces de travail de l’organisation.

Logos © Slack & Microsoft

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT