Slackware 13.37 : Linux pour l’élite

CloudOpen SourceOS

La nouvelle version de la Slackware Linux affiche sans complexe, mais non sans humour, son orientation vers les professionnels du monde UNIX. Une offre de qualité.

Une des plus anciennes distributions Linux du marché, la Slackware, vient d’être mise à jour. Elle prend le contre-pied d’offres comme l’Ubuntu 11.04 (qui vient tout juste de faire son apparition), en visant spécifiquement les spécialistes du monde UNIX/Linux qui connaissent ce type d’OS sur le bout des doigts et ne s’embarrassent donc guère avec les assistants fournis au sein des distributions grand public.

Pour marquer encore plus clairement cette distinction, cette mouture de la Slackware est estampillée 13.37 (1337 signifiant « Leet », soit élite, chez les geeks et autres hackers). Tout un programme. L’OS s’architecture autour d’un noyau Linux, à choisir parmi les 2.6.35.12 (une version disposant d’un support étendu), 2.6.37.6 (le noyau proposé par défaut) et 2.6.38.4 (l’installation du kernel 2.6.39-rc4 est même possible, pour les plus aventureux). Tout le nécessaire pour développer des logiciels ou monter un serveur web est fourni.

Les utilisateurs desktop ne sont pas oubliés, puisque les environnements de bureau Xfce 4.6.2 et KDE 4.5.5 sont présents. X a été mis à jour et propose un meilleur support des cartes graphiques. Des logiciels récents sont fournis, comme le navigateur web Firefox 4. Si GNOME n’est pas livré en standard avec la Slackware, des projets tiers permettront d’installer cet environnement de travail : GNOME SlackBuild semble aujourd’hui le plus avancé, quoique dropline GNOME semble revenir lentement sur le devant de la scène.

La Slackware Linux est accessible en moutures x86 32 bits (4 CD ou 1 DVD) et 64 bits (1 DVD), depuis l’un des miroirs référencés sur cette page web.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur