Small cell et Big Data au cœur des contrats entre Alcatel-Lucent et Orange

Big DataRéseaux

Ces contrats signés avec Orange vont permettre à Alcatel-Lucent de rapatrier en France 200 ingénieurs postés en Chine.

C’est finalement Orange qui a signé avec Alcatel-Lucent deux contrats, rapporte BFM Business aujourd’hui. Hier, Reuters évoquait pourtant un concurrent de l’opérateur historique.

200 ingénieurs rapatriés

Le premier de ces deux contrats concerne les small cell, ces mini antennes de rue ou résidentielles (femtocell) destinées à améliorer la capacité du réseau mobile. Le second touche au Big Data, selon notre confrère. Sans néanmoins aucune précision sur la nature de ces services ni le montant ou volume des contrats.

En revanche, le contrat va participer à la réorganisation des équipes d’Alcatel-Lucent. L’équipementier devrait rapatrier au centre de Lannion (Côtes-d’Armor) 200 ingénieurs actuellement postés en Chine. « C’était un des éléments clés du contrat, Orange était visiblement prêt à mettre le prix nécessaire pour que cette relocalisation soit possible », indique une source anonyme à BFM.

Orange inquiet

Orange s’inquiète en effet des difficultés continues que rencontre Alcatel-Lucent et craint de voir disparaître, ou partir à la concurrence, des activités stratégiques et les talents associés. L’opérateur avait précédemment regardé le dossier câblier (pose de câbles sous-marins) de l’équipementier en vue d’une possible acquisition. Sans suite.

Même si les négociations sont antérieures à l’annonce du plan de restructuration de 15 000 postes, dont 900 en France, la signature du contrat devrait en partie contenter Arnaud Montebourg. Le ministre du Redressement productif avait en effet appelé les quatre opérateurs français à faire preuve de patriotisme en s’équipant chez Alcatel-Lucent pour soutenir le redressement de l’entreprise.


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur