Smart City : 125 heures libérées par habitant et par an

MobilitéProjetsSecteur Public

Investi dans la transformation numérique de métropoles, Intel publie une étude mesurant l’impact des villes intelligentes sur l’activité des habitants.

Connectée et dense, la ville intelligente (ou smart city) impacte l’activité de ceux qui y vivent et y travaillent. Mais à quel point ? Intel, en partenariat avec Juniper Research, tente de répondre à cette question à travers une analyse des gains de temps potentiels.

Selon cette étude internationale, les villes intelligentes ayant déployé des projets IoT peuvent « libérer » jusqu’à 125 heures par habitant et par an. Les gains de temps sont mesurés dans quatre domaines : mobilité, santé, sécurité publique et productivité.

Dans le détail : une infrastructure intégrant des systèmes de circulation intelligents et de traitement de données publiques ouvertes (Open data) pourrait permettre aux usagers d’économiser jusqu’à 60  heures par an de transport, selon l’étude.

Par ailleurs, utiliser l’apprentissage automatique (machine learning) pour mieux contrôler le trafic routier et prédire les crimes pourrait réduire les délais d’interventions d’urgence. L’étude estime à 35 heures le gain de temps moyen par an pour les citoyens.

Ensuite, les villes dotées de services de santé connectée pourraient réduire d’envrion 9 heures par an et par personne le temps de transport et d’attente chez les professionnels de santé. Et ce notamment grâce à la télémédecine et aux applications mobiles associées.

Enfin,  les téléprocédures et les applications peuvent accélérer le temps de traitement des requêtes et fluidifier les interactions entre les usagers et les services publics. Cette « gouvernance intelligente » représenterait un gain de 21 heures libérées par an.

L’Amérique du Nord et l’Asie sont en position de force. L’Europe n’est pas en reste…

Nice dans le top 20 des villes intelligentes

L’étude Intel inclut un classement des 20 villes intelligentes les plus avancées, selon l’analyse de Juniper Research.

Singapour devance Londres, New York, San Francisco et Chicago. Figurent également au classement Berlin (7e), Barcelone (9e) et Nice (13e). Paris, en revanche, n’y figure pas.

Pour illustrer ces données, Intel a publié l’infographie ci-dessous (en anglais) :

Lire également :

Smart City: Cisco déploie 1 milliard de dollars pour la ville du futur

Comment devenir une Smart Région ? L’Île-de-France élève ses ambitions

(crédit photo de une © Deliverance – shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur