Smartphone Apple: une question de temps ?

Régulations

Le patron de Motorola a-t-il encore une fois parlé trop vite?

Ed Zander, patron de Motorola est un homme impayable. Partenaire de longue date d’Apple, fabricant du RockR iTunes (voir nos articles), l’homme est connu pour ses déclarations à l’emporte-pièce révélant les projets secrets de son partenaire-concurrent ou les démolissant. Ainsi, il y a quelques jours, Zander s’en était pris au nouveau iPod Nano: “que diable peut faire ce Nano ? Qui écoute plus de 1000 chansons”. Merci pour le compliment. Cette fois, Zd Zander a lâché un gros morceau qui risque encore une fois d’embarrasser la pomme. Le boss du deuxième fabricant mondial de mobiles a ainsi déclaré à la presse lors du Technology Review’s Emerging Technologies Conference qui a eu lieu au MIT: “nous savons qu’Apple prévoit de lancer sa propre gamme de téléphones mobiles. Ce n’est plus qu’une question de temps avant que le premier smartphone de Steve Jobs n’arrive en magasin”. La nouvelle fait l’effet d’une bombe même si des rumeurs de ce type circulent depuis longtemps. Mais cette fois, elles semblent se confirmer. Apple se lancerait donc dans la téléphonie mobile en espérant renouveler le succès de ses iPod sans passer par la case Motorola. D’ailleurs, en juillet dernier le magazine Forbes prêtait à Apple des velléités d’opérateur mobile en devenant MVNO, c’est à dire s’adosser à un opérateur classique en lui achetant en gros accès et minutes de communication pour ensuite les revendre sous sa propre marque. Le constructeur californien suivrait ainsi le chemin récemment tracé par Disney qui a passé un accord avec l’opérateur Sprint pour lancer la marque Disney Mobile, destinée aux plus jeunes (voir notre article). On imagine très bien les potentiels d’une telle opération pour Apple. Le groupe pourrait ainsi décliner en toute indépendance son iTunes ou son iPhone au sein d’une offre mobile markétée: forfait de communications allié à un forfait de téléchargements par exemple. Il s’agirait aussi de contrer aussi l’offensive de Napster qui vient de passer un accord avec Ericsson et surtout celle des opérateurs qui multiplient les services liés au téléchargement payant de musique. Apple ne veut pas lui laisser échapper ce nouveau marché. Car à terme, les téléphones mobiles de dernière génération deviendront de fait des baladeurs multimédias mettant donc en danger le succès planétaire de son baladeur maison, l’iPod. Du côté de la pomme, on ne fait bien sûr aucun commentaire…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur