Smartphone en kit : les premiers modules du Projet Ara dévoilés à Barcelone

MobilitéProjetsSmartphones

Le constructeur de smartphones Yezz s’inscrit comme le premier partenaire de Google à présenter des modules pour le Projet Ara.

L’arrivée prochaine de smartphones modulaires issus du Project Ara de Google se concrétise un peu plus chaque jour. Yezz, un constructeur de téléphones et tablettes sous Android et Windows Phone, s’inscrit comme le premier partenaire de Google à développer les modules qui composeront les futurs smartphones en pièces détachées.

Rappelons que, issu de la division Advanced Technology and Projects (ATAP) de Motorola à l’origine, le Projet Ara vise à faire émerger une nouvelle génération de smartphones personnalisables et évolutifs sous Android. L’utilisateur ferait ainsi son choix parmi une offre de modules indépendants (écrans, processeurs, mémoire, capteurs…) afin de construire, façon Lego autour d’un squelette dédié, un appareil répondant au mieux à ses besoins. Et à ses moyens. Si les coûts de ces appareils sont aujourd’hui loin d’être définis, l’idée reste de les rendre accessibles au plus grand nombre. Et notamment aux 5 milliards d’individus qui n’en sont pas encore équipés sur Terre. La cible désignée de Google. Dans sa FAQ, Mountain View évoque notamment une plage de 50 à 100 dollars de coût pour les composants nécessaires à des appareils d’entrée de gamme. A l’occasion d’une conférence développeur de décembre 2014, Google avait présenté la version 2 de son prototype né du projet Ara, Spiral.

Une centaine de modules

Un prototype qui pourrait bien s’équiper de nouveaux modules. Yezz profitera en effet du prochain Mobile World Congress (MWC 2015) de Barcelone pour présenter son offre de composants dédiés au Project Ara, selon les dires de son PDG interrogé par Cnet Espagne. Pas moins d’une centaine de modules prototypes devraient ainsi être exposés. Il restera à vérifier s’ils permettront de rendre fonctionnels un smartphone sous Android où s’il ne s’agira que d’une présentation technique… et d’un coup médiatique.

De son côté, Google entend lancer un pilote grandeur nature à Porto Rico avant la fin de l’année – sans échéance plus précise -, afin de vérifier l’appétence du public pour les smartphones Ara. Une destination qui devrait particulièrement intéresser Yezz. Basée à Miami, la jeune entreprise, qui possède des usines de production aux Etats-Unis et en Chine, a fait de l’Amérique latine l’un de ses principaux marchés. Un positionnement sur les marchés émergents qui a certainement séduit Google. Lequel proposera le Ara Module Marketplace. A la manière de Play pour les applications, cette plate-forme permettra aux fabricants de commercialiser leurs modules en ligne. Un modèle commercial qui, à terme, pourrait bien bousculer l’industrie traditionnelle des smartphones.


Lire également
Le projet Ara de Google s’enrichit de puces Nvidia et Marvell
Projet Ara : le futur smartphone en kit de Google en vidéo
Project Ara : les smartphones modulaires de Google se déclinent en 3 tailles


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur