Insolite : smartphones à l’épreuve des balles

ComposantsSécuritéSmartphonesStockage

Araignées, liquides, chocs, balles… Kroll Ontrack nous présente sa 11e édition des pertes de données les plus insolites de l’année. Qui ont désormais leur panthéon.

Comme tous les ans, l’expert en récupérations de données Kroll Ontrack présente son rapport des 10 pertes de données les plus insolites qui lui ont été soumises en 2013.

La plupart du temps, les pertes sont dues à des mauvais traitements subis par les disques durs. Bien que plus résistants, les SSD ne sont pas à l’abri des catastrophes. Malgré les défaillances des supports, Kroll Ontrack déclare parvenir, à coup de tournevis, de logiciels spéciaux et des salles blanches de ses 18 laboratoires dans le monde, récupérer la majorité des données dans la plupart des cas, et sauver autant de vies ou, au moins, de carrières, en tout cas de situations pour le moins inconfortables pour les victimes. Cette 11e édition ne déroge pas à la règle. Passage en revue des cas les plus éprouvants pour les supports de stockage.

Disques alcoolisés

En 8e position, une étudiante ne parvient plus à accéder au disque dur de son ordinateur portable qui contient son mémoire de validation d’année universitaire. La cause ? Une soirée trop arrosée : l’ordinateur a été retrouvé baignant dans des boissons renversées à l’occasion de la fête de fin d’année. Faut-il rappeler que c’est après les examens qu’il faut faire la fête ?

Cette aventure rejoint, dans la thématique alcoolisée, celle du 5e cas où l’on apprend qu’après avoir fait la fête, un homme s’est soulagé sur son ordinateur portable qu’il a pris pour les toilettes. Soirée sacrément arrosée !

Les appareils électroniques n’aiment pas les liquides en général. Y compris l’eau. En 6e position, le SSD a mal supporté la nuit qu’il a passé dehors sous la pluie après que l’ordinateur qui le contenait ait été volé puis abandonné dans un jardin.

Données noyées

Parfois, c’est une forte pluie qui affecte les données. La preuve dans le cas numéro 3. Malgré ses précautions, une entreprise de New York a été victime de l’ouragan Sandy. Elle n’imaginait pas que ses locaux situés à 800 mètres des côtes seraient envahis par près d’1 mètre d’eau, noyant les serveurs et bandes de sauvegarde. Données sorties de la noyade par Kroll Ontrack.

C’est peut-être pour se protéger de la pluie qu’une colonie d’araignée avait élu domicile sur le disque dur d’un serveur vieux de 5 ans et le positionnant ainsi à la 2e place du classement. Malgré la toile tissée juste à côté des têtes de lecture, Kroll Ontrack a récupéré l’intégralité des données. Les araignées ont dû déménager.

A l’épreuve des balles

Heureusement pour elles, elles n’avaient pas sélectionné le disque qu’un employé s’est acharné à détruire à coups de marteau dans l’affaire n°4. Du fait du piteux état du support reçu, Kroll Ontrack n’est parvenu à récupérer qu’un seul fichier. Lequel a permis d’identifier le délicat employé. Qui, pour le coup, a probablement perdu son emploi.

Le numéro 1 revient à un smartphone qui n’a pas résisté à l’épreuve des balles aux Etats-Unis. Malgré l’agression, Kroll Ontrack a retrouvé l’intégralité des 10 Go de données de la mémoire Flash. On ignore où la victime portait le téléphone sur elle lorsque l’appareil a encaissé la balle mais la carte Flash a, elle, été épargnée.

crédit photo : Kroll Ontrack
Smartphone victime d’une balle. La carte Flash a été sauvée.

Pour fêter cette 11e édition de pertes et récupérations de données insolites, Kroll Ontrack ouvre le Panthéon des pertes de données et vous invite à voter pour les cas les plus insolites de la décennie.


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur