‘Smartphones’ : l’iPhone d’Apple caracole en tête sur le marché US

Cloud

Aux Etats-Unis, en juillet, le terminal de la marque à la pomme a dominé les
ventes de ‘smartphones’

Le combiné hybride à écran tactile confirme sa grande popularité. Une étude du cabinet iSuppli qui se penche sur les ventes de smartphones aux USA montre la belle envolée du dernier né des laboratoires d’Apple.

Sur son premier mois de sa commercialisation, l’iPhone représente 1,8% de l’ensemble des ventes américaines de téléphones mobiles en juillet.

Surtout, les deux modèles d’iPhone disponibles sur le marché ont supplanté le BlackBerry, et les terminaux hypercommunicants de Palm. Même les leaders du marché comme Motorola, Nokia ou bien Samsung sont à la traîne sur le segment des smartphones.

D’après les analystes de l’institut iSuppli, cette belle performance devrait encore se poursuivre et ils estiment qu’il se vendra près de 4,5 millions d’exemplaires cette année et plus de 30 millions d’unités en 2011.

Lors du lancement, Apple a dit viser une part de marché de 1% pour 2008, soit 10 millions d’unités. A titre de comparaison, Nokia a vendu 70 millions de music-phones en 2006…

Sur le mois de juillet les ventes de l’iPhone sont similaires à celles du modèle “Chocolate” du coréen LG electronics qui comme le souligne l’étude reste : “le combiné mobile classique le plus prisé du marché américain.”

Du coup, iSuppli estime que l’iPhone est en concurrence avec les smartphones mais également avec les terminaux mobiles plus classiques.

Autre information, les acquéreurs d’iPhone sont principalement des hommes âgés de moins de 35 ans et ayant suivi des études supérieures. Un quart des personnes ayant acheté un iPhone ont changé d’opérateur pour rejoindre AT& T, le partenaire théoriquement exclusif d’Apple aux États-Unis pour la commercialisation de l’iPhone.

L’iPhone, qui doit débarquer sur les côtes européennes d’ici la fin de l’année signe donc là un début en fanfare.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur