Des smartphones de moins en moins chers, le retour de Windows

MobilitéSmartphones
téléphones mobiles smartphones (crédit photo © Rido - Fotolia.com)

Entraînés par la concurrence acharnée autour d’Android, les revenus des ventes de smartphones progresseront moins vite que les volumes.

En volume, le marché mondial des smartphones se porte mieux que celui des tablettes. Alors que les ventes de ces dernières sont appelées à reculer de 3,5% en 2015 selon TrendForce, celles des smartphones devraient progresser de 12,2% en 2015 avec 1,4 milliard d’unités écoulées, selon IDC. Et 1,9 milliard en 2019. Le cabinet d’études livre également ses évaluations pour l’année qui se termine. En 2014, 1,29 milliard de smartphones auront été vendus. Soit une hausse de 26,3% par rapport à 2013.

Néanmoins, la valeur générée progresse moins vite que les volumes. Si IDC prévoit une hausse moyenne annuelle de 9,8% en nombre d’unités entre 2014 et 2018, la progression du chiffre d’affaires généré sur les quatre prochaines années se limitera à 4,2% par an, pour arriver à quelque 452 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2018 contre moins de 383 milliards en 2014.

La faute aux chinois

La faute aux smartphones chinois, estime Melissa Chau. « L’impact des nouveaux entrants chinois sur le marché mondial se reflètera dans la course aux prix bas, avance l’analyste d’IDC. Alors que les téléphones haut de gamme ne vont nulle part, nous voyons des spécifications toujours meilleures dans les smartphones plus abordables. » Des constructeurs comme Wiko, Huawei, Lenovo, TCL (Alcatel One Touch) voire Xiaomi ou Oppo se montrent très offensifs. Reste à savoir jusqu’où tomberont les prix des smartphones.

IDC s’attend que le prix moyen d’un smartphone passe de 297 dollars en 2014 à 241 dollars en 2018  mà l’échelleondiale. Des prix qui s’afficheront respectivement à 135 et 102 dollars sur les marchés émergents. Ils ne devraient pas beaucoup varier sur les marchés matures.

Windows Phone le grand gagnant

Les constructeurs qui déploient des offres Android risquent d’être les grands perdants de ce petit jeu. Si la plate-forme de Google domine (82,3 % en 2014) et dominera (80 % en 2018) le marché des smartphones en volume, la part du chiffre d’affaires généré reculera à moins de 61 % dans 4 ans contre 66,6 % aujourd’hui. Un CA qui progressera néanmoins à plus de 275 milliards en 2018 contre 255 milliards en 2014. Soit une progression moyenne annuelle de 1,9 % bien inférieure aux 7 % qu’Apple devrait connaître pour atteindre les 152,6 milliards de dollars et 33,8% du marché (contre 116,5 milliards et 30,4 % aujourd’hui).

Microsoft et ses Windows Phone bénéficieront de la plus forte progression (+25 % toujours en moyenne annuelle) mais pour seulement 4,2 % (avec 19 milliards de dollars en 2018) de parts du marché (et 5,6 % en volume). Les autres OS, Blackberry voire Firefox OS, tireront également leur épingle du jeu avec 8,7 % de progression annuelle en moyenne malgré une présence assez insignifiante (1, 1% en valeur à moins de 4,9 milliards et 30 millions d’unités).


Lire également
Smartphones : les constructeurs chinois font un carton
Les smartphones 4G+ à 450 Mbit/s arriveront en 2016

crédit photo © Rido – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur