Smartphones pliables : une nouvelle génération toujours aussi fragile ?

MobilitéSmartphones

Fragiles, le Motorola Razr et le Samsung Galaxy Z Flip ? Commercialisés depuis peu, les deux modèles sont sujets à des problèmes d’écran.

La durabilité est-elle hors de portée des smartphones pliables ?

iFixit l’avait laissé entendre l’an dernier après avoir démonté le Samsung Galaxy Fold.
Il l’affirme désormais plus ouvertement, après avoir fait subir le même sort au Motorola Razr.

Ce dernier est disponible à la réservation en France, pour un prix conseillé de 1 699,99 € TTC.

Pour ceux qui l’ont pris en main, la chanière reste un point d’interrogation.

En la matière, on recense un cas particulièrement problématique. En l’occurrence, un exemplaire du Motorola Razr sur lequel s’est formée une bulle d’air.

Le phénomène s’est manifesté après un peu plus d’une semaine d’utilisation, lors d’un voyage en train. Le téléphone était fermé, dans une poche de jeans.

Son possesseur affirme ne jamais l’avoir fait tomber, l’avoir mouillé ou même l’avoir approché de tout liquide. Il suppose que les différences de température ont pu jouer (prise de photos autour de -2 °C avant utilisation en intérieur).

La bulle d’air en question réduit la qualité de l’affichage et la sensibilité du tactile.

Symptômes persistants

Des alertes, il y en a également sur le Galaxy Z Flip, lancé en France le 14 février au prix conseillé de 1 509 € TTC.

L’une d’entre elles émane d’un youtubeur habitué à faire subir des tests de résistance aux téléphones.

Les modèles « traditionnels » dotés d’un revêtement en verre commencent généralement à rayer au niveau 6 sur l’échelle de Mohs.

Avec le Galaxy Z Flip, cela commence au niveau 2, comme pour le Galaxy Fold… et le Motorola Razr. Ce qui signifie qu’un ongle suffit à érafler la dalle. Alors même que celle-ci est censée être en verre.

Samsung se contente d’affirmer avoir apposé, sur son verre dit « ultrafin », un film protecteur similaire à celui intégré au Galaxy Fold.

Le groupe coréen propose un service de remplacement d’écran, pour 119 $. Il assure qu’une option s’y ajoutera bientôt, pour faire installer gratuitement un protecteur supplémentaire.

Parmi les autres alertes, on aura relevé celle d’un twitteur qui signale une casse d’écran au premier dépliage.

Illustration principale © Motorola & Samsung


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT