Smartphones : RIM et Apple flambent, Nokia et Windows Mobile flanchent

Cloud

L’essor de ces terminaux dans le grand public a changé la donne

Aujourd’hui, les smartphones ne sont plus réservés aux professionnels. Grâce à Apple et son désormais mythique iPhone et à RIM qui a su décliner avec succès ses BlackBerry pour le grand public (Pearl, Curve, Flip…), la composition du marché a fortement évolué.

Conséquence, les acteurs historiques, positionnés avant tout sur le marché pro, commencent à souffrir. Selon la dernière étude de Canalys, la part de marché de Nokia a fondu en un an, passant de 51,4% à 38,9% au troisième trimestre. Une sacré chute qui s’explique par le manque de références pour le marché de masse. Néanmoins la situation pourrait vite changer puisque le finlandais a dévoilé plusieurs nouveaux smartphones comme le Tube à écran tactile qui vise justement le grand public.

Ce repli s’explique, on l’a dit, par le succès d’Apple et de RIM sur ce segment. Le premier affiche désormais une part de marché de 17,3% tandis que le canadien revendique une part de 15,2%.

“Le lancement de l’iPhone 3G en juillet et l’extension de sa distribution dans davantage de pays a permis à Apple de s’emparer de la deuxième place au niveau mondial”, a indiqué Canalys, dans un communiqué.

Dépassé par Apple, le créateur du BlackBerry n’a pas dit son dernier mot notamment avec la sortie du très réussi Storm, son premier terminal à écran tactile.

Autre victime de cette montée en puissance : Microsoft et son Windows Mobile. Redmond souffre également d’un positionnement avant-tout pro avec un OS qualifié d’austère et de peu intuitif par beaucoup. Son système se classe désormais 4e, derrière Symbian-Nokia (dont la PDM passe de 68 à 46,6%), iPhoneOS et RIM OS, avec une part de 13,6%. Microsoft promet de réagir avec Windows Mobile 7 qui sera dévoilé l’année prochaine et qui devrait mettre l’accent sur la personnalisation et les services grand public.

Une chose est sûre, le marché des smartphones se porte très bien. Selon Canalys, il a connu une croissance de 28% au troisième trimestre par rapport à l’année dernière, pour atteindre 40 millions d’unités.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur