Smartphones : Samsung domine un marché dans l’attente de la 5G

MobilitéSmartphones

Les ventes mondiales de smartphones ont chuté de 4,1% en 2018 à 1,4 milliard d’unités livrées. Mais Samsung et Apple se maintiennent, rapporte IDC.

En attendant les premiers terminaux 5G, le marché des smartphones recule à nouveau. IDC vient de publier des résultats préliminaires. Concrètement, les ventes mondiales de smartphones ont chuté de 4,1% en 2018 à 1,4 milliard d’unités livrées, dont 375,4 millions de téléphones vendus au 4e trimestre 2018 (-4,9% par rapport au T4 2017).

Le rythme ralenti de remplacement de terminaux dans certaines régions du monde (Amérique du Nord, Europe…), ainsi que la forte décélération des ventes en Chine (-10% en 2019), qui représente 30% des livraisons mondiales, expliquent la tendance.

Hors de quelques grands marchés à forte croissance (Inde, Corée, Vietnam), la « frustration de clients face à la hausse continue des prix » est un autre élément d’explication, a déclaré Ryan Reith, vice-président de programme chez IDC. Il n’empêche, la concentration du marché se confirme. Ainsi « les 5 premiers fournisseurs mondiaux de smartphones représentent désormais 69% des ventes en volume, contre 63% il y a un an ».

Samsung résiste face à Apple et Huawei

Samsung maintient sa position de premier vendeur mondial de smartphones. Et ce malgré un recul de ses ventes de 8% l’an dernier (soit 292,3 millions d’unités livrées). Avec une part de marché de 20,8% sur l’année (mais en repli à 18,7% au T4 2018), Samsung garde une longueur d’avance sur Apple (14,9% de parts sur l’année, mais de 18,2% au T4 2018).

La firme de Cupertino n’a pourtant pas échappé au repli. Ses ventes ont reculé de 3,2% sur l’année (avec 208,8 millions d’unités livrées) et de 11,5% sur le seul 4e trimestre.

À l’inverse, le groupe chinois Huawei, dont la part de marché atteint 14,7% sur l’année, affiche la plus forte croissance du marché (+33,6% à 206 M d’unités livrées en 2018). Les devices de marque Honor représentent désormais près de la moitié de ses ventes.

Deux autres groupes chinois complètent le classement : Xiaomi (8,7% de parts), dont les ventes annuelles ont bondi de 32,2% avec plus de 122 millions d’unités livrées. Et Oppo (8,1% de parts), qui réalise l’essentiel de ses ventes en Chine, en Inde et en Indonésie.

« L’arrivée de smartphones pliables et de terminaux 5G dans l’année pourrait donner un nouveau souffle à l’industrie », a souligné Anthony Scarsella, responsable de recherche chez IDC. « Toutefois, nous nous attendons à une augmentation du prix de vente moyen de ces nouveaux appareils pour les clients finaux ». Ce qui pourrait freiner la demande.

« Pour éviter cela, les opérateurs et les détaillants devront maximiser pleinement leur offres de reprise d’appareils anciens », a ajouté l’analyste. L’objectif consiste à soutenir la mise à niveau du parc mondial de smartphones sur l’ensemble de l’année 2019.

(crédit photo © Samsung)

Lire aussi :