Pour gérer vos consentements :
Categories: Composants

Smartwatch Agent : écran hybride et double processeur

Les accessoires électroniques communicants ont le vent en poupe et la tendance devrait s’accélérer dans les mois et les années à venir (Google Glass, probable iWatch d’Apple…).

Une smartwatch compatible avec les principaux OS mobiles

Mais pour l’heure, les nouveautés proviennent principalement du site de financement collaboratif Kickstarter tout d’abord avec la montre « intelligente » Pebble et maintenant avec l’Agent qui se distingue par plusieurs sophistications qui lui sont propres.

Agent est une smartwatch qui fonctionne de pair avec un smartphone auquel elle se connecte en Bluetooth. La montre est compatible avec l’iPhone 4S et l’iPhone 5, Android 2.3 minimum et Windows Phone 8, et est ouverte à des applications.

Elle hérite de certaines technologies que l’on trouve couramment embarquées dans les smartphones mais qui sont ici adaptées aux besoins spécifiques d’une montre. Aussi, l’accent a été mis sur l’autonomie de l’Agent qui est de 7 jours et de 30 jours si la seule fonctionnalité d’affichage de l’heure est utilisée.

Smartwatch Agent ou la chasse aux μA

Cette prouesse est rendue possible grâce à des choix techniques judicieux. Ainsi, le processeur a été choisi pour sa frugalité énergétique. Il s’agit d’un processeur ARM Atmel SAM4S à microarchitecture Cortex-M4 cadencé à 120 MHz qui consomme 200 µA/MHz en fonctionnement dynamique, soit 30 mA à 120 MHz. Celui-ci consomme 33 μA en veille là où les processeurs les plus récents consomment 300 μA. Il est épaulé par un coprocesseur chargé des tâches de fonds basiques et consomme 0,1 μA en veille, état dans lequel il est la plupart du temps.

Processeur Atmel SAM4S et coprocesseur

La montre supporte la spécification BLE (Bluetooth Low Energy) du Bluetooth 4.0, intègre un capteur de lumière et un accéléromètre à 3 axes. Etanche, elle est compatible avec la technologie de recharge sans fil Qi et peut donc être rechargée avec un dispositif Qi standard même si un socle de recharge est fourni.

Les ingénieurs ont également opté pour un écran de 1,28 pouce de type Sharp Memory Display qui a la particularité de combiner deux avantages : la faible consommation électrique d’un écran noir et blanc E Ink et la réactivité d’un écran LCD. Il se caractérise ainsi par une consommation électrique de 20 μA.

Un écosystème pensé pour les développeurs d’applis

Enfin, cette technologie ne serait rien sans un environnement adapté pour développer des applications, la particularité de ce type de montres. Le système d’exploitation permet aux développeurs d’écrire des applications en C# avec Microsoft Visual Studio 2012 (dont l’édition gratuite Express). Ceux-ci peuvent envoyer leur «appli» sur l’écran de l’Agent pour déboguer l’application mais pourront également commencer à les développer grâce à un émulateur.

L’Agent fonctionne avec les principaux OS mobiles

Derrière l’Agent, on trouve Secret Labs qui est à l’origine de produits open-source Netduino mais aussi de House of Horlogy reconnu pour ses montres uniques.

Il reste 24 jours pour investir dans ce projet Kickstarter pour lequel l’objectif de 100 000 dollars est d’ores et déjà largement dépassé. Pour 149 dollars, vous recevrez en décembre 2013 la version finale de l’Agent sans son chargeur Qi (elle sera ensuite vendue au tarif de 249 dollars).


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les inventeurs hi-tech européens ?

Recent Posts

vSphere+ : qu’y a-t-il dans la vitrine multicloud de VMware ?

VMware a structuré une offre commerciale favorisant l'accès à des capacités cloud à travers vCenter.…

2 heures ago

Le PEPR cybersécurité prend forme : les choses à savoir

Le PEPR rattaché à la stratégie nationale de cybersécurité a connu une forme d'officialisation la…

7 heures ago

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésente les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

1 jour ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

1 jour ago

Performance applicative : pas d’analyse sans observabilité ?

Cette année, le Magic Quadrant de l'APM (gestion de la performance applicative) englobe officiellement l'observabilité.…

1 jour ago

Cloud : comment protéger l’Europe de lois à portée extraterritoriale

Arbitrons en faveur d'un niveau élevé de sécurité dans le cadre du schéma européen de…

1 jour ago