Une smartwatch chez Blackberry ? A voir…

M2MOS mobilesPoste de travail

Blackberry a confirmé son intérêt pour le marché des objets connectés à porter. Mais il n’a pas confirmé s’il lancerait une smartwatch, des lunettes ou d’autres objets connectés.

Dans la foulée de l’annonce de la Watch d’Apple, Blackberry est revenu sur sa vision du marché des objets connectés. A l’occasion de la conférence Super Mobility Week de Las Vegas cette semaine, le patron de la division entreprise du constructeur canadien John Sims, a déclaré que les wearable constituaient « une ère de recherche pour nous ». Avant d’ajouter : « J’adorerais disposer de BBM (la messagerie de Blackberry, NDLR) sur un accessoire connecté », rapporte Computerworld.

En mai dernier, le PDG John Chen évoquait déjà l’idée de collaborer avec d’autres acteurs pour étudier, voire développer, des technologies d’objets connectés dans le cadre du projet Ion. Des recherches qui porteraient tant sur les montres connectées que les lunettes, ainsi que des capteurs pour le monde industriel. Mais les dirigeants n’ont pas formellement précisés si Blackberry va se lancer, ou non, sur le marché des wearables.

Le Passport pour le 24 septembre

Dans l’immédiat, Blackberry entend poursuivre sa route sur les smartphones (qui représente moins de 40%, désormais, de son chiffre d’affaires). De nouveaux modèles sont attendus. A commencer par le Passport (Windermere), un appareil de 4,5 pouces au format carré, qui risque de détonner sur le marché à partir du 24 septembre. Il devrait être accompagné du Q20 à clavier physique, notamment.

Dans un autre registre, celui des solutions de gestion des terminaux (MDM), Blackberry a confirmé le lancement en novembre prochain de sa nouvelle plateforme Blackberry Enterprise Services 12 (BES 12). Rappelons que celle-ci unifiera les versions BES 5 (Blackberry OS 7) et BES 10 (BB10), sera disponible en mode cloud et supportera les terminaux concurrents (Android, iOS, Windows Phone). Une offre visant à permettre au constructeur de maintenir sa présence au sein des entreprises malgré le recul de ses utilisateurs dont la part serait tombée à moins de 1% du marché selon les analystes (lire : Mobilité : baisse pour Windows Phone et débandade pour BlackBerry).

.


Lire également
John Sims, Blackberry : « notre offre reste unique sur le marché»
BlackBerry regroupe ses solutions les plus profitables au sein d’une nouvelle division
BlackBerry séduit par la SIM virtuelle de Movirtu


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur