SMS du nouvel an : Orange reconnaît le bug

Sécurité

S’il ne l’explique pas, Orange a reconnu l’existence d’incidents techniques qui ont entraîné l’envoi involontaire en surnombre de SMS. L’opérateur ne facturera pas ses abonnés en conséquence.

Tout devrait rentrer dans l’ordre pour les clients d’Orange. Ce matin, nous relations les mésaventures de plusieurs d’entre eux qui avaient involontairement renvoyé de multiples fois leurs SMS à l’occasion du passage à l’an 2011. Multiplication entraînant des dépassements de forfait atteignant parfois les 500 euros de frais d’envois (d’autant que certains SMS avaient tendance à se transformer en MMS facturés 30 centimes).

Orange a reconnu qu’il s’agissait bien d’un bug, rapporte Le Parisien et, en conséquence, ne facturera pas les envois en surnombre. « Quelqu’ait été le nombre de SMS envoyé ou renvoyés, nous facturerons une seule fois nos clients pour un seul envoi », précise au quotidien parisien Fabrice André, directeur de la relation client de l’opérateur. Selon lui, seuls quelques centaines de clients ont été victimes du bug.

Reste à connaître l’origine de l’incident. Orange bote en touche renvoyant la balle à un opérateur tiers qui, sans le nommé, aurait essuyé des problèmes techniques durant la nuit, entraînant une rétention des messages courts puis leur envoi massif et répété. Si les regards se sont tournés vers Bouygues Telecom, celui-ci rejette toute responsabilité pointant notamment le fait de n’avoir reçu aucune plainte particulière de ses clients.

A noter qu’Orange semble entre temps avoir mis à jour le nombre de SMS échangés sur son réseau puisque Le Parisien rapporte quelques 930 millions de messages envoyés entre le 31 décembre et le 1er janvier. Un volume considérablement plus élevés que les 768 millions relevés précédemment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur