SMS: l’ART dénonce des prix encore élevés et veut réguler

Régulations

Les dernières baisses de tarifs sont insuffisantes pour le régulateur qui entend réguler ce marché

Mauvaise nouvelle pour les opérateurs mobiles. L’ART, le régulateur des télécoms, estime que les récentes baisses réalisées sur le prix des SMS sont insuffisantes et entend réguler à sa manière le marché.

Le président de l’organisme de tutelle, Paul Champsaur a indiqué lors de la présentation du rapport d’activité 2003 qu’une analyse pourrait aboutir à la conclusion qu’une régulation est nécessaire. “Cette action est susceptible de contribuer à une baisse des prix de détail des SMS sur les réseaux mobiles et de permettre le développement du marché du SMS au-delà des seuls réseaux mobiles”, a-t-il souligné. L’ART pourrait ainsi imposer aux opérateurs en situation de dominance une baisse pluri-annuelle des tarifs de gros. Les représentants des opérateurs présents à cette présentation ont souligné que les tarifs avaient déjà baissé (voir nos articles). Les trois acteurs ont ramené le prix unitaire autour de 12 centimes d’euros contre 15 centimes précédemment tout en assurant que les clients choisissaient majoritairement des forfaits SMS aboutissant à un prix unitaire de 10 à 11 centimes. Mais le coût de revient, en intégrant les frais de fabrication de marketing, est compris entre 7 et 8 centimes, soit une marge supérieure à 25%. Conclusion, si les nouveaux tarifs de gros sont établis à partir des coûts de revient, les opérateurs n’auront d’autre choix que de revoir leurs marges à la baisse. Récapitulatif des nouveaux tarifs SMS (hors forfait, à l’unité)

-Bouygues Telecom 12 centimes d’euros, quelque soit le moment le la journée. Tarif réservé aux nouveaux abonnés, les anciens continueront à payer 15 centimes. A partir du 25 août. -Debitel (opérateur virtuel adossé à SFR) 9 centimes d’euros, quelque soit le moment de la journée. A partir de juillet. -Orange 10 centimes d’euros pour un SMS envoyé entre 21h30 et 8h00 et tout le week-end. 13 centimes le reste du temps. -SFR 10 centimes d’euros un SMS envoyé tous les soirs de 22 heures à 8 heures du lundi au vendredi. 15 centimes d’euros le reste du temps. A partir de septembre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur