Snap prévoit la suppression de 120 postes d’ingénieurs

ProjetsRégulations

Snap Inc, éditeur de l’application Snapchat, s’apprêterait à supprimer 10 % de l’effectif de son département ingénierie. Soit la plus importante vague de licenciements depuis l’introduction en Bourse de l’entreprise américaine.

L’information a été révélée par le site Cheddar. Snap Inc, propriétaire de l’application de partage de photos et vidéos Snapchat, aurait engagé une nouvelle vague de licenciements.

120 postes d’ingénieurs seraient supprimés, soit 10 % de l’effectif du département ingénierie de l’entreprise. Jerry Hunter, vice-président Engineering, aurait prévenu ses collaborateurs dans un message interne dont Cheddar et Reuters ont obtenu copie.

Cette troisième vague de licenciements serait la plus importante menée par Snap Inc, à ce jour. Plusieurs dizaines de postes ont déjà été supprimés l’automne dernier, puis en début d’année 2018. Le hardware, le marketing, les RH et les contenus ont été touchés.

Évaluation des performances

L’entreprise introduite à la Bourse de New York en mars 2017, reste sous la pression d’investisseurs. Ils lui reprochent de ne pas atteindre les objectifs financiers attendus.

Les coupes claires arriveraient après le déploiement fin 2017 d’un système d’évaluation des performances des employés. Le CEO de Snap, Evan Spiegel, alertait alors ses managers sur le fait qu’ils seraient appelés à prendre des « décisions difficiles » en 2018.

En plus de licencier des talents, la société qui employait plus de 3 000 personnes fin 2017, aurait réduit de 60 % ses recrutements au dernier trimestre.

Lire également :

Les essais manqués à 30 Mds $ de Google pour acquérir Snapchat

Snap Map place vos relations Snapchat sur une carte


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur