Snowflake vise la connexion directe aux données on-prem

Dell, puis Pure Storage. À quelques jours d’intervalle, Snowflake aura annoncé deux partenariats de même teneur. La promesse : pouvoir utiliser son moteur d’analyse Data Cloud directement sur le stockage objet de ces fournisseurs. Plus précisément, la plate-forme ECS chez le premier et la gamme FlashBlade chez le second.

Pure Storage SnowflakeConcernant la jonction avec Dell, on nous promet davantage d’annonces au deuxième semestre 2022. Même échéance pour le lancement d’une bêta publique avec Pure Storage. La connexion exploitera les tables externes (schéma ci-contre). Avec donc, un possible déficit de performance par rapport aux tables natives. Mais, en contrepartie, la capacité à traiter les données en local.

En toile de fond, un objectif que Snowflake a réaffirmé la semaine dernière en marge de la publication de ses derniers résultats financiers : pousser les tâches de traitement vers les données et l’inverse.

Sur le front des résultats, le chiffre d’affaires pour le trimestre fiscal achevé le 30 avril s’élève à 422,4 M$ (+85 % sur un an). Le résultat opérationnel reste dans le rouge, à -188,8 M$ (vs -205,6 M$ un an plus tôt). Pour rendre compte de sa clientèle, l’entreprise utilise l’indice Forbes Global 2000. Elle a un contrat avec 506 des organisations qui figurent dans de classement.

Illustration principale © Snowflake