Snowflake : les points-clés de la roadmap

La gestion des données non structurées ? L’exécution de tâches sans serveur ? La sécurité au niveau des lignes ? Chez Snowflake, tout cela est disponible, mais en préversion.

L’éditeur américain a profité de sa conférence annuelle* pour faire le point sur ces évolutions fonctionnelles. Il a aussi annoncé une disponibilité globale : celle de sa Data Marketplace. Au dernier pointage, 160 fournisseurs de données l’ont rejointe.
Snowflake fait part de deux éléments en cours de développement. D’un côté, une option « Essayez avant d’acheter ». De l’autre, des formules de paiement à l’usage, avec gestion des transactions entièrement sur la marketplace.

Parmi les fonctionnalités qui en sont au stade de la préversion publique :

  • Une API SQL REST
  • La détection et l’extraction de schémas (prise en charge de Parquet, AVRO et ORC pour commencer)
  • Des rapports en colonnes sur l’historique des accès
  • La sécurité au niveau des lignes

Parmi celles qui sont actuellement en préversion privée :

  • La prise en charge, sur l’environnement Snowpark, de Java (avec gestion des fonctions définies par l’utilisateur) et de Scala
  • Le serverless pour les tâches planifiées
  • La détection et l’annotation automatiques des données personnelles
  • L’étiquetage d’objets
  • La gestion des données non structurées

À venir « bientôt », nous annonce-t-on, une jonction avec SageMaker Autopilot (service AWS) pour le déploiement de modèles d’apprentissage automatique.

* Snowflake organise là son premier événement majeur depuis son IPO de septembre 2020. Les résultats financiers que l’éditeur publie depuis cette introduction en Bourse font apparaître une nette croissance du chiffre d’affaires (592 M$ en 2021, contre 265 millions en 2020 et 97 millions en 2019). Mais le creusement des pertes est du même ordre (549 millions en 2021, contre 349 millions en 2020 et 177 millions en 2019).

Photo d’illustration © Snowflake