SOA Leadership Center d’IBM à la Gaude : 1 Md $ en jeu

Régulations

IBM vient d’inaugurer, au sein de sa R&D, son centre de test et de démo
dédié aux architectures SOA et installé à La Gaude (près de Sophia Antipolis,
dans l’arrière-pays niçois)

La Gaude (Alpes Maritimes)– Le site de recherche et développement d’IBM, créé en 1959 non loin de la Côte d’Azur compte aujourd’hui 800 personnes, dont une majorité d’ingénieurs, architectes informatiques, chefs de projet seniors? Ils assurent le support et le développement de produits et de services maison.

Travaillant sur les toutes dernières technologies, ces équipes ?uvrent également pour démontrer comment apporter des réponses et résoudre des problématiques industrielles ou économiques. C’est ici, par exemple, qu’eut lieu la première communication satellite en 1959 ou que fut mis au point l’algorithme d?encodage de la voix utilisé pour la téléphonie GSM en 1985. Puis en 1993, les services intégrèrent le centre pour développer l’ingénierie sur l’infogérance et les services réseau.

En 2000, arriva l’heure des solutions e-business et de la spécialisation ” métier” (traduite par des équipes spécialisées), et dès 2005 l’innovation et la différenciation, dont fait partie le nouveau SOA Leadership Center.

Dans le cas de SOA (Service oriented architecture), La Gaude joue aussi le rôle d’avant-vente et d’accompagnement pour IBM GTS (Global Technical Services) et IBM GBS (Global Business Services), les entités d’IBM Global Services. Clients et prospects viennent ici du monde entier !

« 87% des dirigeants d’entreprise affirment qu’une transformation fondamentale est nécessaire pour pouvoir innover et 78% croient que pour cela, métier et technologie doivent être intégrés» affirme Philippe Hedde, dg de Global Business Services chez IBM France. Selon une enquête ?IBM Institute for business value? réalisée auprès de clients, ces derniers énoncent comme avantages de l’approche SOA :

. la flexibilité accrue (100 %),

. la réduction des coûts (97 %),

. la réduction des risques (71 %)

. l’augmentation du chiffre d’affaires (51 %) !

Comment résister à un tel plébiscite ? A noter toutefois, que «56% des DSI estiment que le manque de compétences SOA est le premier inhibiteur face à l’adoption de SOA», précise Olivier Chaffard-Luçon, VP software group IBM France.

La réponse du géant de l’informatique est à la mesure de ses ambitions de leadership : un milliard de dollars par an sur SOA ! Environ 40 % de cet investissement financent le ‘revamping‘ ou l’adaptation des produits, et les 60 % restant vont à la recherche, l’évangélisation et la formation.

« Dans deux ans, la moitié de l’activité de GBS sera liée à des projets SOA» affirme Philippe Hedde.

Comme à la maison? et pourquoi pas à la maison? ?

La Gaude consacre des espaces aux applications SOA en recréant un environnement similaire à celui du client :

– un espace santé pour la télémédecine,

– une supérette pour la distribution

– une salle pour démontrer le contrôle voyageur international

– une plate-forme de paiement d’entreprise,

– un espace media? et même

– un élément de chaîne industrielle pour l’embouteillage pharmaceutique (et bien entendu, l’informatique industrielle appropriée).

Clients ou prospects reconnaissent ainsi leur environnement et ses problématiques.

Les experts IBM dédiés SOA peuvent donc animer un briefing SOA sur une journée, un atelier SOA Roadmap pour identifier en réel les projets cibles sur deux ou trois jours également avec les consultants IBM ou partenaires, ou encore réaliser un pilote et définir une proposition de mise en ?uvre. Le rêve absolu de l’avant vente. On comprendra alors combien les concurrents devront miser pour rivaliser sur les gros clients? Surtout face au soleil et à l’environnement Côte d’Azur !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur