SOA : Software AG promet + 20 % de productivité avec WebMethods 8

Logiciels

Pour commenter l’arrivée imminente de WebMethods 8, silicon.fr a rencontré  Fabrice Hugues, directeur avant-vente France et Italie chez Software AG, éditeur de webMethods.

Une nouvelle version majeure d’un produit phare s’apparente toujours à un événement. Un reponsable de l’éditeur européen explique les avantages d’un outil de référence dans la pratique SOA – Software oriented architecture – portée ici par la version 8 de WebMethods.

Vous annoncez une version majeure de webMethiodsn, outil phare du marché SOA. Comment cela se présente-t-il à peine deux ans après le rachat ?

Fabrice Hugues: La version 8 de WebMethods, que nous venons d’annoncer, est utilisée chez quelques clients depuis ce 29 juin. Elle sera réellement disponible pour tous en décembre 2009. Après deux ans de travaux, c’est notre première version majeure depuis le rachat par Software AG [rachat intervenu en avril 2007, NDLR].

Elle incarne donc la convergence des deux approches et une collaboration entre deux équipes : un focus plus BPM (Businesss process management) de la part des ingénieurs WebMethods, et un focus plus ‘gouvernance’ pour ceux de Software AG. Mais dans les deux cas, c’est une orientation SOA, bien entendu.

Quelles sont les avancées techniques majeures concernant les multiples référentiels “uniques”, trop courants en SOA, et ailleurs ? Justement, l’avancée majeure la plus visible est l’arrivée d’un référentiel unique pour l’ensemble des objets métier et techniques (processus et service), baptisé CentralSite ActiveSOA. Conscient de ces problèmes, Software AG lance aussi une communauté autour de CentralSite afin pour faciliter la collaboration entre référentiels afin que les utilisateurs fonctionnels et métier accèdent simplement aux mêmes infos.

De nombreux acteurs s’associent déjà à cette initiative comme Mega ou Progress, par exemple. C’est également une excellente façon d’éviter la création de silos.

Je tiens à souligner aussi une nouveauté du côté des développeurs. Jusqu’à présent, nous proposions la possibilité de développer dans Eclipse pour le BPM et le framework Composite Applications. Avec WebMethods 8, l’entreprise dispose d’un environnement de conception unifié, basé sur Eclipse en totalité pour créer, déployer et gérer des projets tout le long du cycle de vie SOA, mais aussi BPM et d’intégration.

Répondant à une forte demande des clients, le nouvel outil de transfert de fichiers volumineux pourra répondre aux besoins de migration de fichiers, mais aussi d’échanges B2B ou entre entité, avec une assurance de reprise fiable et sans rupture.

La croissance des services explose rapidement et rend complexe la gestion des changements et des évolutions sans perturbation du système global. Le nouveau broker webMethods Mediator (remplaçant de X-broker) est maintenant directement intégré à l’ESB (Enterprise Service Bus) pour maîtriser et fluidifier les relations entre consommateurs et producteurs de services. Une meilleure fiabilité, de meilleures performances et plus de facilité pour la réutilisation. L’intégration à l’ESB permet aussi de déterminer au niveau le plus bas des règles d’accord sur la qualité de service (Service Level Agrement ou SLA) : priorités, délais, QOS… Une innovation qui simplifie également les besoins d’administration.

Vous qui mettez en avant la simplicité d’utilisation, quelles nouveautés pour les utilisateurs finaux dans cette version 8 ? Les fonctions de BAM (Business activity monitoring) permettent de suivre l’activité d’après des indicateurs prédéfinis en temps réel. La nouvelle mouture apporte des tableaux de bord pour générer des représentations a posteriori en agrégeant les données, afin de prendre de meilleures décisions. De nombreux états préconfigurés sont livrés, et l’option WM Report permet aussi d’en créer sur mesure.

Tous les utilisateurs de WM 8 pourront créer leur propre espace de travail personnel collaboratif. Sans programmation, et en combinant des tâches ou applications, chacun peut créer de nouvelles applications ou tâches, et même en partager le résultat avec d’autres.

Quoi de neuf sur le BPM ?

Bien entendu, nous l’avons aussi enrichi et amélioré. Le BPM regroupe trois types de processus : la collaboration centrée sur l’utilisateur, l’intégration (spécialité de Software AG), et le documentaire (avec les solutions de type FileNet ou Documentum). Le worflow humain est déjà très évolué et fortement lié à la collaboration et à l’intégration dans webMethods 7. La nouvelle version va plus loin, et apporte une intégration évoluée avec les CMS (Content management System), et assure la synergie entre les trois types de BPM. Enfin, les utilisateurs bénéficieront de la possibilité d’utiliser leurs formulaires Infopath de Microsoft ou e-form d’Adobe.

Suite aux premiers déploiements de webMethods 8 dans leur entreprise, certains de nos clients nous indiquent qu’ils mesurent entre 20 et 25 % de gains en productivité par rapport à la version 7.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur