SoftPro et A2iA: la reconnaissance sécurisée des chèques

Cloud

A2iA et SoftPro annoncent le renforcement de leur partenariat pour offrir une solution commune de lutte contre la fraude bancaire unique

Dans le cadre de leur accord de partenariat signé début juillet 2006, les versions 3.9 des logiciels FraudOne (

version américaine) et SignPlus (version européenne) développées par SoftPro, intègrent le moteur de reconnaissance A2iA CheckReader. Cette nouvelle solution, dédiée à la lutte contre la fraude, complète la gamme SoftPro de traitement et d’analyse des chèques.

Cette solution s’adresse principalement aux marchés de l’Amérique du Nord et du Sud ainsi qu’à l’Europe. Elle permet aux banques et aux institutions financières de capitaliser sur des technologies éprouvées en matière de reconnaissance d’écriture et de vérification de signature.

La solution s’adresse plus particulièrement aux banques et aux institutions financières pour qui l’enjeu aujourd’hui est de lutter contre la fraude liée aux chèques : détection des mentions obligatoires (Check Usability) ; contrôle de la qualité de l’image (Image Quality Analysis) ; détection de la fraude (Check Stock Validation) par la comparaison des fonds des chèques et de la disposition des informations rédigées sur les chèques par rapport à un historique client ; contrôle de la signature par rapport à un historique client.

A2iA se charge d’effectuer les trois premiers contrôles et Softpro du contrôle de la signature.

Ce partenariat s’appuie sur la très forte complémentarité de nos deux technologies. Le logiciel A2iA CheckReader complète parfaitement nos solutions de vérification automatique des signatures, ce qui permet de renforcer notre position de leader et d’offrir une réponse de haut niveau à un marché auquel on n’aurait pas pu s’adresser seul“, explique Frank Fuchs, CEO de SoftPro.

Cette solution permettra également de réduire substantiellement les coûts de traitement des chèques en automatisant le contrôle de validité et en limitant la vérification manuelle, fastidieuse et source d’erreur. De plus, elle permettra aux banques de sécuriser efficacement les processus de paiement papiers et ainsi d’éviter des pertes financières conséquentes.

A partir des images des chèques scannés, la solution commune localise, reconnaît et vérifie automatiquement la signature, la date, le bénéficiaire, le montant en chiffres et le montant en lettres. L’analyse de l’image est complétée par le module d’identification des risques de SoftPro, Combined Risk Score (CRS), qui fonctionne à partir de règles internes de la banque relatives à la fraude, pour identifier de façon extrêmement précise les chèques suspects.

Désormais, nous sommes prêts à montrer que le retour sur investissement apporté par ces deux technologies combinées est largement positif‘, commente Jean-Louis Fages, président-directeur général d’A2iA.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur