Solaris : base de données et applications open source de Red Hat

Régulations

Nouvelle salve d’annonces ‘open source’ autour de Solaris 10, l’Unix de Sun : l’intégration de PostgreSQL, le support binaire des applications compatibles Linux Red Hat, le ‘file system’ 128 bits ZFS et le support du projet de virtualisation Xen

Décidément, fort du succès retrouvé de Solaris 10, son Unix devenu gratuit (3 millions de demandes de licences enregistrées depuis le début de l’année), Sun Microsystem n’en finit plus de faire feu de tout bois.

A la demande des utilisateurs, Sun adopte tout d’abord une base de données ‘open source’, PostgreSQL. Moins connue que MySQL, cette dernière n’en est pas moins une base de données très crédible. PostgreSQL sera supporté par Sun. En revanche, ce choix surprend car Solaris bénéficie d’une reconnaissance forte de la part d’Oracle, qui vient même de déclarer que l’Unix Solaris est sa plate-forme de développement et de déploiement préférée. C’est probablement l’absence d’une base de données ‘open source’ chez Oracle qui a guidé le choix de Sun. Le projet de ‘file system’ 128 bits ZFS (zettabyte file system) sera prochainement proposé en modèle ‘open source’ par Sun, sur OpenSolaris. Il est difficile et très long de faire d’un ‘file system’ un standard. En rendant son projet ‘open source’, Sun espère sans doute accélérer le mouvement et imposer sa technologie. Autre annonce majeure, Sun confirme la compatibilité binaire des applications Red Hat. Les applications Linux déclarées compatibles avec la distribution Red Hat sont donc exécutables en mode natif avec Solaris 10. C’est une importante ouverture au monde Linux, dont le catalogue vient ainsi compléter celui déjà étendu des applications pour Solaris. C’est aussi pour les utilisateurs des serveurs Sun Fire sous Solaris 10, la possibilité de consolider plusieurs environnements sur une plate-forme unique. Sun évoque la possibilité, éventuellement, d’exécuter des applications en provenance d’autres distributions Linux. Novell SuSE, par exemple. Dernière annonce, Sun a confirmé sa participation au projet Xen. La technologie de virtualisation en mode ‘open source’, qui permet d’exécuter en simultané plusieurs systèmes d’exploitation ou plusieurs fois un même système sur un poste unique, sera implémentée sur Solaris en 2006. Au final, il ressort que Sun tient ses engagements et multiplie les annonces afin de séduire la communauté ‘open source’ et de maintenir la place de Solaris. Et peut-être même la faire progresser !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur