Solaris redevient payant : merci Oracle !

Logiciels

Retour au mode payant pour Solaris, retard de la version ‘open source’, suppression de l’adaptation pour ‘mainframes’ IBM… Tout irait mal pour le système d’exploitation de feu Sun Microsystems.

Solaris fait aujourd’hui les frais du passage de Sun Microsystems sous la coupe d’Oracle. Auparavant livré gratuitement sur le site de la compagnie, et sans restrictions particulières, ce système d’exploitation UNIX a vu ses conditions d’utilisation changer.

S’il est toujours possible de télécharger Solaris, cette version prend maintenant la forme d’une version d’évaluation limitée à 90 jours d’utilisation. Au-delà, un contrat de support devra être signé pour pouvoir continuer à utiliser ce système d’exploitation. Ces conditions radicales sont valables y compris si vous disposez d’un serveur Sun livré avec Solaris, ce dernier ne disposant pas d’une licence permettant d’appliquer des mises à jour de l’OS ou de passer à une version plus récente.

Les clients de Sun qui comptaient sur des mises à jour gratuites de Solaris apprécieront sans aucun doute ce changement de cap. Il leur reste toutefois la possibilité d’opter pour OpenSolaris. Malheureusement, le futur de la version open source de Solaris semble lui aussi compromis. En effet, la mouture 2010.02, qui devait être rendue publique en février, tarde à faire son entrée. De plus, Oracle a déjà confirmé que certaines fonctionnalités futures de Solaris ne seraient plus reversées sous licence open source.

Dernière mauvaise nouvelle pour le monde Solaris, la version dédiée aux mainframes IBM System z a été abandonnée, là encore sous l’impulsion d’Oracle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur