Pour gérer vos consentements :

Offres collaboratives : Zarafa dévoile sa collection d’été

Zarafa a profité de son université d’été de Kerkrade (Pays-Bas) pour multiplier les annonces.

Z-Push 2.0

L’éditeur néerlandais livre tout d’abord la version 2.0 de Z-Push, une implémentation open source du protocole ActiveSync. Ce produit, indépendant de la plate-forme ZCP (Zarafa Collaboration Platform), se veut compatible avec de nombreuses solutions de travail collaboratif.

Une aubaine pour les possesseurs de terminaux mobiles. Rappelons en effet que les smartphones Windows Mobile et Windows Phone ne sont pas les seuls à disposer de connecteurs ActiveSync en natif. C’est également le cas des iPhone d’Apple et des téléphones Android. Les machines fonctionnant sous Symbian, WebOS ou BlackBerry Tablet OS disposent elles aussi d’un connecteur ActiveSync, mais plus limité en termes de fonctionnalités.

Z-Push 2.0 devient compatible avec la version 14 du protocole ActiveSync. Au menu, la possibilité de synchroniser des e-mails enrichis (en HTML), ainsi qu’un système de notifications en temps réel (lorsqu’utilisé en conjonction avec ZCP). La gestion des terminaux mobiles est simplifiée et le support des machines fonctionnant sous Android 4.0 se veut d’une qualité maximale.

ZCP 7.1

Le Zarafa Summer Camp 2012 a également été l’occasion pour l’éditeur de présenter ZCP 7.1, un produit qui sera livré dans la seconde moitié de juillet.

ZCP 7.1 intégrera un moteur de recherche entièrement nouveau, plus efficace; la gestion de serveurs LDAP multiples, une fonction utile en cas de forte charge ou de panne; des statistiques refondues, se voulant plus lisibles; un système de détection, et de suppression, des destinataires dupliqués; et, enfin, un module de backup capable de lancer plusieurs tâches simultanément.

ZCP 7.1 pourra accepter des plug-ins écrits en Python, les premiers exemples étant Spooler (qui ajoute un texte fixe à tous les messages sortants) et Dagent (qui convertit toutes les images reçues en pièces jointes en JPEG). Zarafa proposera un guide développeur ultérieurement, lequel permettra aux informaticiens de créer leurs propres greffons.

Notez que l’installation de cette mise à jour s’accompagnera d’un changement du moteur de bases de données, de MySQL 4.1 vers MySQL 5.5.

EWS…

Autre annonce faite dans le cadre de cet évènement, la mise au point d’un connecteur EWS (Exchange Web Services) pour la Zarafa Collaboration Platform.

Les EWS ont été introduits dans Exchange 2007 et sont utilisés – entre autres – au sein d’Outlook 2010/2011. Ils permettent de transférer des éléments comme des e-mails, des contacts et des rendez-vous. Le connecteur est en cours de développement et sera livré en mouture bêta en novembre.

Enfin, le client Zarafa WebAccess devient compatible avec le système d’authentification forte YubiKey, lequel associe un dispositif physique (une clé USB) et un service en mode cloud, le tout facturé par clé (15 ou 25 dollars l’une, suivant la quantité commandée).

Crédit photo : © Silicon.fr

Recent Posts

RGPD : vers une nouvelle méthode de calcul des amendes

Le Comité européen de la protection des données (CEPD) a adopté de nouvelles lignes directrices…

3 heures ago

Qui utilise (vraiment) les outils low code et no code ?

Près de 5 développeurs sur 10 utilisent des outils low / no code. Mais pour…

20 heures ago

DevSecOps : Snyk nomme Adi Sharabani CTO

Snyk a recruté Adi Sharabani au poste de chief technology officer. Il encadre l'évolution technique…

20 heures ago

JavaScript : Meta bascule Jest en open source

Meta a officiellement transféré Jest, son framework de test, à la Fondation OpenJS. Celle-ci s’engage…

22 heures ago

Avec Viva Goals, Microsoft rassemble les collaborateurs autour des objectifs business

Microsoft continue d’étoffer sa plateforme Viva, dédiée à l’expérience collaborateur, en lançant Viva Goals, un…

22 heures ago

Développeurs : Google Cloud pousse Assured OSS

Google Cloud va distribuer un catalogue de bibliothèques logicielles open source approuvées par ses soins.…

1 jour ago