Solutions Linux – Frédéric Aatz (Microsoft) : «L’opposition entre open source et propriétaire a évolué vers une approche plus nuancée»

Logiciels

À l’occasion de Solutions Linux 2013, Frédéric Aatz, directeur interopérabilité chez Microsoft France, explique le positionnement de l’éditeur, sponsor majeur du salon.

Frédéric Aatz, directeur en charge de la stratégie interopérabilité et open source chez Microsoft France, revient sur le positionnement du numéro un mondial du logiciel à l’occasion de l’édition 2013 du salon Solutions Linux.

Silicon.fr – Microsoft est devenu un partenaire incontournable de Solutions Linux. Pour quelles raisons ?

Frédéric Aatz – L’interopérabilité est depuis plus de 10 ans une caractéristique fondamentale des technologies Microsoft, fruit d’une coopération sur le long terme avec nos clients, partenaires et concurrents, ainsi qu’avec le secteur public et les organismes de normalisation.

L’opposition historique entre les logiciels Open Source (OSS) et les logiciels commerciaux (en source « propriétaire ») a évolué vers une approche plus nuancée de sources mixtes pour laquelle l’interopérabilité est primordiale, notamment dans la transition vers le Cloud qu’il soit privé, public ou hybride.

Pour en maximiser les bénéfices, nous avons structuré cette approche autour de 3 piliers :

– Clients : nous nous engageons à être à l’écoute de l’ensemble de notre écosystème, de nos clients, des développeurs et professionnels de l’informatique. À l’heure où 67% des entreprises déclarent aller vers le Cloud (IDC 2012), avec une croissance annuelle de 26% de la demande d’emplois liés au Cloud (d’ici 2015), nous sommes convaincus que la réussite du Cloud passera par l’ouverture. D’ailleurs, Windows est un système d’exploitation compatible et donc en croissance. C’est dans cet esprit que nous avons créé un centre d’interopérabilité en France dès 2009 en présence de nombreux acteurs comme Red Hat, SUSE, etc., sous le patronage de l’association Agora des DSI.

– Collaboration : nous participons de façon très active aux organismes de normalisation et standards, aux communautés internationales d’Open Source, qui réunissent nos partenaires et, à la fois, nos concurrents. En France, citons par exemple notre engagement auprès de l’AFNOR.

– Open in the Cloud : avec le Cloud, c’est la concrétisation de l’ouverture puisque l’ensemble de nos produits permettent la prise en charge d’environnements mixtes Linux et Windows, soit au sein du datacenter grâce à System Center et Hyper-v, soit dans le Cloud avec la disponibilité des principaux langages et frameworks open source PHP, Drupal, Node.js, MongoDB ou VM Linux (soit près de 34 technologies différentes) dans Windows Azure.

Nous sommes ainsi présents depuis 2004 sur Solutions Linux et Open Source. Cela nous permet de présenter toutes nos solutions interopérables et d’échanger avec les acteurs Linux et Open Source en général.

Outre les problématiques d’interopérabilité, la propriété intellectuelle est-elle un enjeu ?

Dans le domaine du logiciel, la protection des droits de propriété intellectuelle bénéficie directement à tout le secteur des nouvelles technologies. Elle favorise une reprise des dépenses, la création d’emplois et génère des recettes fiscales supplémentaires.

Selon la BSA (Business Software Alliance), réussir à baisser de 10 points le taux de contrefaçon de logiciels en France permettrait de créer plus de 14 000 emplois dans ce secteur, d’injecter 6 480 millions d’euros dans la nouvelle économie et de percevoir 2 401 millions d’euros de recettes fiscales supplémentaires d’ici 2013. 82% de ces bénéfices profiteraient directement à l’économie nationale.

Microsoft va-t-il renforcer sa contribution au noyau Linux ?

Notre contribution a pour objectif de favoriser l’interopérabilité entre la famille Windows et Linux. Le code source que nous avons livré à l’époque est continuellement maintenu par nos soins afin de garder le niveau d’interopérabilité attendu par nos clients.

Récemment, notre contribution s’est étendue avec la participation de Microsoft en tant que sponsor Platinum à « OpenDayLight », un projet open source porté par la Fondation Linux autour du Software Defined Networking (SDN).


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Microsoft

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les logiciels open source ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur