Solutions Linux / Open Source 2012 : SUSE, à l’assaut du cloud privé

CloudOpen Source
Philippe Desmaison, SUSE © Silicon.fr

Acteur très présent sur le salon Solutions Linux / Open Source 2012, SUSE fait un point sur son histoire, le marché et ses grands axes stratégiques.

Première des keynotes du salon Solutions Linux / Open Source 2012, celle de SUSE, présentée par Philippe Desmaison, directeur technique au sein de la société.

Il est tout d’abord revenu sur les 20 ans de SUSE, une structure créée le 2 septembre 1992, « et qui a maintenant retrouvé son siège social en Allemagne ». Un des effets positifs du rachat de Novell par Attachmate, finalisé fin avril 2011.

Un modèle qui fonctionne

« SUSE est une des deux grandes distributions Linux professionnelles », rappelle Philippe Desmaison, contredisant ainsi les propos d’Oracle. La société dispose de 700 employés, répartis dans 43 pays, dont la moitié de développeurs.

Le tout couvrant 13 000 clients. Si l’offre de SUSE n’est pas la première du marché (elle est créditée de 26 % à 30 % de parts de marché), elle truste certains secteurs : aérospatiale et défense (80 %), grande distribution (70 %) et automobile (près de 100 % !). Côté automobile, le taux de pénétration de la SUSE Linux Enterprise Serveur (SLES) est carrément de 100 % en France, grâce aux contrats signés avec le groupe PSA en 2006, puis Renault en 2007.

Globalement, deux tiers des entreprises du classement Fortune 100 utilisent des solutions SUSE. Autre secteur très porteur, celui du calcul de hautes performances, où l’éditeur est très présent. Enfin, la SLES est la première distribution commerciale en Chine.

Rappelons que plus de 9500 applications sont certifiées SLE/SLES (un chiffre en croissance depuis mai). C’est deux fois plus que ce qui est proposé par la concurrence. Tous ces efforts se traduisent par un exercice 2012 (clos le premier avril dernier) dans le vert.

Des partenariats clés

Le succès de SUSE s’appuie également sur des partenariats. Celui avec SAP tout d’abord. SUSE est présent au sein du Linux Lab de SAP et sa distribution Linux est utilisée dans plus de 70 % des cas. Un accord de longue date, solidement ancré. Signalons que le SP2 de SLES for SAP est maintenant disponible, avec la présence d’un noyau Linux 3.0.

La suite en page deux…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur