Sony pourrait accélérer la recharge sans fil

Composants

Les choses bougent du côté de la recharge sans fil. Après quelques annonces qui ont montré l’intérêt des plus grands constructeurs pour cette technologie, on apprend que Sony pourrait faire mouche avec un système à même de diviser le temps de charge par deux.

En juin dernier, on apprenait qu’Intel rejoignait l’A4WP (Alliance for Wireless Power) . Ensuite, à ce jeu de chaises musicales, c’est Qualcomm qui brouillait les pistes en rejoignant le WPC (Wireless Power Consortium), le consortium qui chapeaute la norme Qi. La firme basée à San Diego supporte de ce fait les trois consortiums en présence : le WPC donc mais aussi le A4WP et le PMA (Power Matters Alliance).

Une histoire de watts

Maintenant, c’est au tour de Sony de faire sensation avec une technologie de recharge sans fil qui permettrait de diviser par deux le temps de charge obtenu actuellement. C’est le site japonais Nikkei qui se fait écho de cette information. En l’état, il s’agit toutefois encore d’une rumeur puisque le constructeur n’a ni démenti ni confirmé l’information.

La technologie en question répondrait au cahier des charges du Wireless Power Consortium. Pas de mystère puisqu’il s’agirait de mettre en jeu plus de puissance (c’est-à-dire de 10 à 15 watts) afin d’arriver à diminuer le temps de charge de manière substantielle. Précisément, cela permettrait d’induire un courant deux fois plus important dans la bobine réceptrice. Les premiers socles et terminaux mobiles Sony intégrant cette technologie pourraient être lancés au second semestre 2014.

Le temps de charge reste le nerf de la guerre

Trois alliances pour des technologies qui ont pour socle commun le transfert d’énergie par induction électromagnétique. Mais, les normes diffèrent malgré tout dans leur implémentation au gré de la puissance mise en oeuvre, du nombre d’inductances et de la gestion simultanée ou non de plusieurs inductances réceptrices (correspondant à autant d’appareils à charger).

Récemment, on apprenait que la norme définie par l’A4WP s’enrichirait de fonctionnalités via le Bluetooth. Des socles “intelligents” d’une part et un temps de charge réduit d’autre part sont ainsi les promesses des différents protagonistes.

Reste à savoir si les actuels socles Qi proposés dans le marché seront compatibles avec la future implémentation de la norme par Sony et si les futurs socles du constructeur nippon seront rétro-compatibles avec les terminaux mobiles actuels supportant la norme Qi.

De plus, si les constructeurs s’affrontent par alliances interposées (certains jouant double, voire triple jeu), ce sont pour l’heure les améliorations techniques apportées à la recharge sans fil qui empêchent la recharge inductive de prendre son envol. Ainsi la technologie Quick Charge développée par Qualcomm permet de réduire de 40% le temps de charge. De surcroît, cette norme devrait progresser notablement avec la version 2.0.

Si elle se confirme, la technologie développée par Sony pourrait toutefois mettre un coup d’accélérateur à la recharge sans fil.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur