Sony révise à la baisse ses objectifs 2012-2013

Régulations

Parallèlement à l’annonce d’un résultat d’exploitation en recul de 77 % au premier trimestre, le groupe électronique japonais Sony a révisé à la baisse son objectif annuel et vu sa note placée sous perspective négative par Moody’s.

Confronté à la concurrence du Sud-coréen Samsung Electronics et de l’Américain Apple, le groupe japonais Sony a présenté des résulats décevants au premier trimestre de son exercice fiscal clos le 30 juin 2012.

Malgré la hausse sensible de son chiffre d’affaires (+1,4 % à 1,515 milliards de yens, soit 15,5 milliards d’euros), le résultat d’exploitation trimestriel de Sony a chuté de 77,2 % sur un an, à 6,28 milliards de yens (65,5 millions d’euros).

Sony est sanctionné par Moody’s

À l’exception notable des produits mobiles (ventes en hausse de 132,9 % sur un an), des caméras numériques (+7,6 %) et des films (+6,2 %), la majorité des départements du groupe nippon a souffert.

Ainsi, Sony a vu les ventes de son département « son et divertissement domestique » perdre 26,2 % (-35 % pour les seuls téléviseurs) et son activité jeux vidéo perdre 14,5 %. Les ventes des départements « devices », composants et semiconducteurs (-14,4 %), musique (-9,8 %) et services financiers (-3,5%) ont également reculé.

Malmené par la volatilité des taux de change et la baisse globale de la demande, la multinationale a choisi de réviser à la baisse ses objectifs pour l’ensemble de son exercice arrivant à terme le 31 mars 2013. Sony table désormais sur un bénéfice annuel de 20 milliards de yens (200 millions d’euros), au lieu des 30 milliards de yens prévus en mai.

Bien que le groupe se soit engagé à réduire ses coûts à travers la suppression de 10 000 postes, l’agence de notation américaine Moody’s a annoncé lundi placer la note de la dette à long terme de Sony sous perspective négative.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur